Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6907 - Juillet 2022 - pages 413-423

Contacter Docteur Jean-Pierre Elongi Natrémie et natriurèse pour l’évaluation du pronostic materno-fœtal au cours de la prééclampsie : étude cas-témoins à Kinshasa, République Démocratique du Congonote

Auteurs : P. Cyanga, D. Tshibuela, M. Ngole, F. Verdonck, B. Spitz, J.P. Elongi - Congo-Kinshasa


Résumé

Introduction : Les formes sévères de prééclampsie sont caractérisées par la sécrétion des peptides natriurétiques (ANP et BNP) qui inhibent la réabsorption tubulaire du sodium.
Les objectifs de notre étude étaient de décrire le profil de la natrémie et de la natriurèse chez les gestantes congolaises atteintes de la prééclampsie et établir une relation entre ces biomarqueurs et la survenue des complications maternelles et fœtales.
Patientes et méthodes : Etude cas-témoins réalisée dans trois maternités de référence de Kinshasa (Cliniques Universitaires de Kinshasa, l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa et l’Hôpital Saint Joseph) en République Démocratique du Congo. La population d’étude était composée de 214 gestantes dont 107 prééclamptiques (cas) et 107 gestantes saines (témoins) appariées en fonction de leur âge, de l’âge gestationnel et du type de grossesse. La natrémie et de la natriurèse ont été dosées à l’aide de l’analyseur d’ions Humalyte plus 5TM (HUMAN) par potentiométrie.
Résultats : La natrémie moyenne était significativement basse chez les prééclamptiques comparativement aux témoins (132,2 ± 16,1 mEq/L VS 136,5 &plus 1,5 mEq/L, P = 0,006). Par rapport aux témoins, les gestantes prééclamptiques présentaient une hypernatriurèse (P < 0,001) et une hyponatrémie (P < 0,001). L’hyponatrémie était sévère chez 51,5 % de gestantes prééclamptiques. La souffrance fœtale aiguë, la mort fœtale in utero et la rétinopathie hypertensive étaient les complications les plus observées chez les prééclamptiques présentant l’hyponatrémie.
Conclusion :Cette étude montre que les gestantes prééclamptiques sont caractérisées par des taux bas de natrémie et une hypernatriurèse qui sont par ailleurs associées à des complications materno-fœtales. Un dosage systématique de la natrémie et de la natriurèse est indispensable dans le bilan d’évaluation du pronostic materno-fœtal au cours de cette affection.

Summary
Natremia and natriuresis for the evaluation of maternal-fetal prognosis during pre-eclampsia: a case-control study in Kinshasa, Democratic Republic of Congo

Introduction: Severe forms of preeclampsia are characterized by the secretion of natriuretic peptides (ANP and BNP) that inhibit tubular sodium reabsorption. The objectives of our study were to describe the profile of natremia and natriuresis in Congolese pregnant women with pre-eclampsia and to establish a relationship between these biomarkers and the occurrence of maternal and fetal complications.
Patients and methods: Case-control study conducted in three maternity hospitals in Kinshasa (Cliniques Universitaires de Kinshasa, Hôpital Général de Référence de Kinshasa and Hôpital Saint Joseph) in the Democratic Republic of Congo. The study population consisted of 214 pregnant women, 107 of whom were preeclamptic (cases) and 107 healthy (controls) matched for age, gestational age and type of pregnancy. Natraemia and natriuresis were measured using the Humalyte plus 5TM ion analyser (HUMAN) by potentiometry.
Results: Mean natraemia was significantly lower in preeclamptic women than in controls (132.2 œ 16.1 mEq/L VS 136.5 œ 1.5 mEq/L, P = 0.006). Compared with controls, preeclamptic pregnant women had hypernatriuresis (P < 0.001) and hyponatremia (P < 0.001). Hyponatremia was severe in 51.5% of preeclamptic pregnancies. Acute fetal distress, in utero fetal death and hypertensive retinopathy were the most common complications in preeclamptic women with hyponatremia.
Conclusion: This study shows that pre-eclamptic pregnant women are characterized by low levels of natremia and hypernatriuresis which are also associated with maternal-fetal complications. Systematic measurement of natraemia and natriuresis is essential in the assessment of maternal-fetal prognosis in this condition.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 4992 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Strides Pharma

vig_video5
Prise en charge des infections en néonatologie - webinaire animé par Pr. Amorissani Folquet Madeleine

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !