Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 563-568

Contacter Monsieur Famoussa Koné Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs des hyperthyroïdies au Centre Hospitalier Universitaire de Bouake, Côte d’Ivoire : à propos de 58 casnote

Auteurs : F. Koné, K.H. Touré, L. Kouassi, S. Koné, J.K. Acho, G.S.K. Yapa, G.R. Kouamé, K.K.L Gboko, K. Sako, A. Kaké, D. Sylla, O. Bourhaima - Côte d'Ivoire


Résumé

Introduction : L’hyperthyroïdie est la troisième endocrinopathie la plus fréquente chez l’adulte. En Afrique subsaharienne, sa prise en charge se heurte à de nombreux obstacles d’ordre financier et socio-culturel, à l’origine des complications évolutives de la maladie. L’objectif de cette étude était de déterminer les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs de l’hyperthyroïdie au Centre Hospitalier et Universitaire de Bouaké en Côte d’Ivoire.
Méthodes : Il s’est agi d’une étude transversale, incluant les dossiers de patients âgés de 16 ans ou plus, porteurs d’une hyperthyroïdie et suivis en consultation de Médecine Interne du Centre Hospitalier et Universitaire de Bouaké du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2021.
Résultats : Cinquante-huit dossiers de patients ont été colligés sur cent-quatre patients atteints de pathologies thyroïdiennes vus en consultation soit une fréquence de 55,8%. L’âge moyen des patients était de 43,2 ans ± 14,5 avec prédominance féminine. La durée d’évolution des symptômes était de plus de 6 mois chez 55,2% des patients. Les étiologies étaient dominées par la maladie de Basedow (60,3%) et le goitre multinodulaire toxique (24,1%). La Thyréostimuline ultra-sensible (TSHus) moyenne était de 0,165 ± 0,12 mUI/l, l’échographie thyroïdienne objectivait 27,6% de goitre hypervascularisé, la recherche d’anticorps anti-récepteurs de la TSH était positive chez les 3 patients ayant réalisé le dosage. Le traitement par antithyroïdiens de synthèse était instauré chez tous les patients.
Conclusion : L’hyperthyroïdie est la forme la plus fréquente de la pathologie thyroïdienne observée au CHU de Bouaké. Elle est dominée par la maladie de Basedow et le goitre multinodulaire toxique. Les stratégies diagnostiques au cours de l’hyperthyroïdie en Côte d’Ivoire sont rendues délicates par la limitation des moyens d’exploration paracliniques disponibles ou leur accessibilité.

Summary
Epidemiological, clinical, therapeutic and evolutionary aspects of hyperthyroidism at the University Teaching Hospital of Bouake, Ivory Coast: 58 cases

Introduction: Hyperthyroidism is the third most common endocrinopathy in adults. In sub-Saharan Africa, its care comes up against many financial and socio-cultural obstacles, at the origin of the evolving complications of the disease. The objective of this study was to determine the epidemiological, clinical and etiological aspects of hyperthyroidism at the University Teaching Hospital of Bouake in Ivory Coast.
Methods: This was a cross-sectional study, including the records of patients aged 16 years or over, with hyperthyroidism and followed in internal medicine consultation at the University Teaching Hospital of Bouake in Ivory Coast from January 1st, 2020, to December 31st, 2021.
Results: Fifty-eight patient dossiers have been collected on one hundred and four patients with thyroid pathologies seen in consultation or a frequency of 55.8%. The average age of patients was 43.2 years ± 14.5 with female predominance. The duration of symptoms was more than 6 months in 55.2% of patients. The etiologies were dominated by Basedow disease (60.3%) and the toxic multinodular goiter (24.1%). The mean Thyroid Stimulating Hormone (TSHus) was 0.165 ± 0.12 MIU/L, the thyroid ultra-sound objectified 27.6% hypervascular goiter, the search for anti-receptor antibodies of the TSH was positive in 3 patients who made the dosage. Summary antithyroid treatment was introduced in all patients.
Conclusion: Hyperthyroidism is the most common form of thyroid pathology observed at the UTH of Bouake. It is dominated by Basedow disease and toxic multinodular goiter. Diagnostic strategies during hyperthyroidism in Ivory Coast are made delicate by limiting the available paraclinical exploration or accessibility.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1219 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !