Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Couverture sanitaire à Tivaouane : aucun cas de grippe A N1H1 signalé - 01/03/2010 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

(Correspondance) - La couverture médicale de l’édition 2010 du Maouloud a été fortement marquée par les dispositions particulières prises dans le cadre de la prévention de la grippe A H1N1. Laquelle grippe est présente dans la sous-région et au Sénégal. Une présence qui explique l’implication du projet Initiative de préparation humanitaire à la pandémie (H2p) dans le dispositif de couverture sanitaire des différents sites où le Maouloud a été célébré, en particulier dans les localités de Thiès, Tivaouane, Kaolack et Thiénéba. Il s’agit d’un projet de la Croix-rouge sénégalaise financé par la Fédération internationale de la Croix-rouge/Croissant rouge en partenariat avec l’Usaid. Dans le cadre de la couverture du Gamou, le projet qui intervient dans les régions cibles de Dakar, Saint-Louis, Diourbel et Kaolack, a déployé 320 volontaires à Thiès, Tivaouane, Thiénéba, Ndiassane et Kaolack où des cérémonies religieuses sont organisées dans le cadre du Maouloud.

Parmi ces 320 volontaires figurent 30 formateurs ayant pour mission de former des relais pour assurer les opérations de sensibilisation, d’information et de plaidoyer afin de permettre aux populations de mieux s’informer sur la grippe A H1NI, ses modes de transmission, mais aussi les dispositions pratiques de prévention. Et le docteur Abdoulaye Wone, coordonnateur du projet H2p, précise que tout ce dispositif a travaillé en étroite collaboration avec les districts sanitaires et infirmiers chefs de poste dans les différents lieux de déploiement. C’est ainsi qu’il fera savoir que sur 350 éléments, 75 ont évolué dans la ville de Tivaouane et ont été appuyés par une centaine de relais formés au niveau du siège régional de la Croix rouge de Thiès. Quatre-vingts autres éléments ont été déployés dans la commune de Thiès pour couvrir toutes les cérémonies religieuses dans le périmètre communal. Un dispositif renforcé par des éléments polyvalents aussi mis en place au niveau de la commune rurale de Pout ainsi qu’une trentaine d’éléments déployés dans la cité religieuse de Thiénéba. Outre ces sites, les préventionnistes de la Croix-rouge sont aussi déployés à l’hôpital régional Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès, au croisement de Pout, à l’antenne médicale de la gare routière de Thiès, dans les communes de Mboro et de Kayar.

Toutes ces dispositions se sont, jusque-là, avérées salutaires puisque, si l’on en croit le docteur Bâ de la Division de la surveillance épidémiologique que nous avons joint hier par téléphone, aucun cas de grippe A H1N1 n’a été signalé durant toute la période du Gamou, du moins jusqu’en fin de matinée de la journée du samedi. En effet, fait savoir le docteur Bâ, des sites de surveillance ont été installés à Tivaouane, Kaolack, et Thiénéba et Ndiassane deux jours avant de Gamou et seront opérationnels autant de jours après. De ces sites, des prélèvements sont acheminés régulièrement à Dakar pour être analysés. Et fort heureusement, aucun prélèvement n’a, jusqu’ici, été positif. Aussi croise-t-il les doigts pour qu’il en soit ainsi jusqu’à la fin de la période des Gamou, moment de très forte concentration humaine au niveau des sites religieux du pays.

Outre cette mission de veille et d’information sur la grippe A, la Croix-rouge est aussi présente dans tous les dispositifs de couverture sanitaire et sociale mis en place par la région médicale et les services sociaux de la région de Thiès. Au niveau de la cité religieuse de Tivaouane, le plus important site de convergence des pèlerins, l’équipe de la Croix-rouge est conduite par Assane Gassama, responsable régional de Thiès.

Sidy DIENG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !