Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge de la tuberculose et du sida : Plaidoyer pour la mise en place de structures intégrées - 29/06/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La prise en charge du Vih/Sida et de la tuberculose se fait dans différentes structures sanitaires, obligeant la personne atteinte par les deux maladies à se faire traiter dans des structures différentes. L’Institut de recherche pour le développement (Ird) plaide pour des structures capables de prendre en charge les deux maladies. La prise en charge croisée du Vih et de la tuberculose dans les structures sanitaires du Sénégal intéresse l’Institut de recherche pour développement (Ird).

L’étude intitulée « Prises en charge croisées du Vih et de la tuberculose au Cameroun et au Sénégal : processus historique et contraintes sociales » a été menée dans plusieurs structures sanitaires. Elle a permis de comprendre, au niveau institutionnel, quelles sont les méthodes mises en place dans la lutte contre le Sida et la tub erculose et comment elles sont appliquées dans les structures sanitaires. « Sur le terrain, nous avons constaté que, malgré l’élaboration en cours d’un bon cadre institutionnel entre les programmes du Sida et de la tuberculose, les personnels de Santé n’ont pas attendu la mise en place de ce cadre pour commencer de prendre en charge des patients souffrant de ces deux maladies », a commenté la socio-anthropologue Fatoumata Hane de l’Ird, présentant les résultats de l’étude. Cependant, elle a déploré le déficit de communication et de collaboration entre personnels, structures de Santé et Ong qui soutiennent financièrement la prise en charge de ces malades.

Selon l’anthropologue, les niveaux d’intervention des programmes tuberculose et Sida sont différents en termes de prise en charge pour ce qui concerne la décentralisation. Elle a expliqué que les personnes atteintes du Vih/Sida sont suivies dans les hôpitaux, tandis que les tuberculeux sont traités dans les centres et postes de Santé.

« Si la personne vivant avec le Vih/Sida fait la tuberculose, elle est obligée de parcourir plusieurs circuits, notamment les hôpitaux pour la prescription des antirétroviraux et dans les centres ou postes de Santé pour la tuberculose », a-t-elle soutenu. Elle a proposé la mise en place de structures capables d’assurer la prise en charge médicale des deux maladies.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !