Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

1 300 enfants infectés au VIH touchés par la malnutrition - 24/07/2017 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au Sénégal, une étude menée dans plusieurs sites de prise en charge pédiatrique a démontré que 1.300 enfants sous traitement antirétroviral souffrent également de malnutrition. L’information a été rendue publique, le 13 juillet, lors de l’atelier de restitution de cette enquête.

Une étude menée au Sénégal a révélé que des enfants infectés au Vih sont également victimes de malnutrition. Selon le Dr Safiétou Thiam, secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls), des recherches ont montré que 1.300 enfants sous traitement antirétroviral trainent en même temps une sous-alimentation aiguë. Pour lutter contre cette affection, il a été entrepris une recherche opérationnelle dénommée Snac’s (Evaluation de l’efficacité et de l’acceptabilité de la récupération nutritionnelle en ambulatoire chez les enfants et adolescents infectés par le VIH au Sénégal). Elle a été mise en œuvre par le Centre régional de recherche et de formation à la prise en charge clinique de Fann (Crcf), en collaboration avec la Division de lutte contre le Sida (Dlsi), le Cnls et l’Ird, dans 12 sites de prise en charge pédiatrique répartis dans 7 régions d’avril 2015 à mars 2017.

Son objectif consiste à évaluer la récupération nutritionnelle en ambulatoire chez les enfants et adolescents infectés par le VIH au Sénégal. Ainsi, en plus des médicaments, il a été administré aux enfants vivant avec le VIH un supplément nutritionnel pour améliorer la qualité de leur vie. Selon les spécialistes en charge du programme, il faut 100 jours de traitement pour récupérer l’enfant. Mais, pour le Dr Fatou Niass, cela ne suffit pas. Car pour plus d’efficacité, a-t-elle dit, il faut aussi qu’il y ait un suivi régulier et un accompagnement psychosocial et biologique.

P. C. NGOME

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !