Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Formation des sages-femmes et des infirmiers : relever le niveau de recrutement pour disposer d’un personnel mieux qualifié - 12/11/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé et de la Prévention, le Dr Safiétou Thiam et Innocence Ntap Ndiaye, ministre de la Fonction publique, de l’Emploi, du Travail et des Organisations professionnelles, ont ouvert hier mardi 11 novembre l’atelier de finalisation du processus de recrutement à l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social (ENDSS). L’atelier de finalisation du processus de relèvement du niveau de recrutement à l’Ecole nationale de développement sanitaire et social (Endss) co-présidé par les ministres Safiétou Thiam et Innocence Ntap Ndiaye a été ouvert hier mardi 11 novembre 2008 à Saly.

Les spécialistes des questions de santé, les partenaires sociaux affinent leurs propositions sur le relèvement du niveau de recrutement. La finalisation de ce processus traduit la volonté des autorités de respecter les accords signés avec les organisations syndicales et le souci d’avoir dans le secteur des ressources qualifiées. « Cet atelier s’inscrit dans la dynamique expresse de concrétiser la volonté du gouvernement de respecter l’accord signé avec les syndicats du secteur de la Santé », a déclaré Innocence Ntap Ndiaye, ministre de la Fonction publique, de l’Emploi, du Travail et des Organisations professionnelles.
Rappelons que le gouvernement et les organisations syndicales avaient convenu en janvier 2008 du relèvement du niveau de recrutement à l’Endss à la rentrée d’octobre 2009.

Depuis le 14 février 2008, la commission nationale mise sur pied a travaillé sur les questions juridiques, statutaires, pédagogiques et financières pour trouver des mesures d’accompagnement.
Le ministre de la Santé et de la Prévention, le Dr Safiétou Thiam fonde le relèvement du niveau sur la nécessité de s’arrimer sur ce qui se fait dans la sous-région et un peu partout à travers le monde. « Cette rencontre marque une étape importante dans le processus de relèvement du niveau de recrutement des sages-femmes et des infirmiers d’Etat qui s’impose de nos jours pour plusieurs raisons.

L’une des raisons principales est qu’aujourd’hui, les écoles de formation de sages-femmes et infirmiers recrutent avec le niveau du baccalauréat, prenant en compte en cela les exigences d’une expertise de plus en plus pointue », a justifié le ministre de la Santé et de la Prévention. Aussi, a-t-elle rappelé l’attachement que le chef de l’Etat attache à la disponibilité des ressources humaines de qualité capables de prendre en charge les missions qui leur sont confiées.

« Un personnel hautement qualifié et motivé est pour nous un gage pour l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) notamment dans le secteur de la Santé. Les défis qui nous interpellent en matière de santé devraient être relevés avec la participation efficiente d’un personnel bien formé, au fait de l’évolution de la pratique infirmière et maîtrisant les enjeux et outils modernes dans le contexte de la mondialisation », a laissé entendre Safiétou Thiam, qui a salué l’engagement des partenaires sociaux qui ont inscrit ce point dans leur plate-forme revendicative.

Au juste, Innocence Ntap Ndiaye a réaffirmé la volonté du gouvernement de maintenir un climat d’apaisement indispensable pour l’atteinte des Omd dans le secteur de la Santé. « Nous avons mis un système de suivi des accords. Nous voulons un climat d’apaisement pour atteindre les Omd. Nous inscrivons notre action dans le cadre du dialogue social », a indiqué le ministre de la Fonction publique, de l’Emploi, du Travail et des Organisations professionnelles.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !