Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Effets de la crise financière sur la santé : les produits pharmaceutiques durement touchés - 12/05/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les industries pharmaceutiques ont été atteintes de plein fouet par la crise financière mondiale qui s’est traduite par des ruptures d’approvisionnement pour les médicaments de base. Pour autant, la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) n’a pas été épargnée, selon son directeur général qui s’est prononcé sur la question hier, à l’occasion de l’ouverture des Rencontres annuelles internes (Rai).

La flambée du prix du pétrole et la crise financière internationale a eu une incidence négative sur les produits pharmaceutiques dans le monde. Pour cause, les fabricants ne pouvaient plus respecter leurs engagements auprès des fournisseurs. Tout cela est à l’origine des ruptures de stocks de médicaments et d’une baisse sur les résultats de la Pharmacie nationale d’approvisionnement au Sénégal. C’est du moins, la substance de la déclaration du Directeur général de la Pna, Pape Biram Ndiaye.

C’était hier, à l’occasion de l’ouverture des rencontres annuelles internes de la Pna qui se tiennent du 11 au 15 Mai. S’exprimant sur cette problématique devant les autorités sanitaires, les partenaires au développement et les chefs de services régionaux, le directeur de la Pna a fait remarquer que la crise financière a été à l’origine du principal point faible de leur gestion en 2008. « On a frôlé une catastrophe majeure avec ces ruptures surtout le fluotane, produit qu’on utilise en anesthésie pour endormir les malades.

Toutefois, selon toujours le Dg de la Pna, ces ruptures de produits lui ont valu de vives critiques au sein du Conseil d’administration. Et Pape Birahim Ndiaye de revenir également sur les performances et les acquis de son institution en 2008 grâce au plan d’action 2005-2008.

Un plan qui a permis la création de nouveaux services et le renforcement des ressources humaines, voire la mise en place de nouveaux produits sur le marché. Dans la même dynamique, la Pna a opéré une construction de hangars et a mis en phase les différents pôles régionaux qu’elle a en charge.

Quant au représentant de l’Oms, il a salué pour sa part l’initiative de communication déployée par la Pna afin de savoir si les besoins ont été pris correctement en charge avant d’inviter les responsables de cette institution à convoquer des concertations avec les directeurs des hôpitaux et médecins chefs régionaux pour promouvoir les initiatives d’amélioration de la santé communautaire mise en route par la Pna.

Par ailleurs, Cheikh Issa Sall, le directeur de cabinet du ministre de la santé a estimé que « le Sénégal doit se lancer vers la production et vente des médicaments ». Avant d’exhorter aux gestionnaires de deniers publics de rendre compte de leur mission.

par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !