Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Congrès international sur les infections du système nerveux : plaidoyer pour une meilleure prise en charge - 06/11/2009 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Jusqu'au 7 novembre, la Faculté de Médecine de l'Université Cheikh Anta Diop accueille un congrès international sur les infections du système nerveux. De nombreux spécialistes du Nord et du Sud sont réunis pour définir les enjeux autour de cette problématique et les perspectives pour une meilleure prise en charge de ces pathologies.

Depuis hier, la Société africaine de pathologie infectieuse (Sapi) tient son troisième congrès international à la Faculté de Médecine de l'Ucad. Jusqu'au 7 novembre, pas moins de 200 praticiens originaires d'Afrique et d'Europe contribueront, selon le Professeur Papa Salif Sow, également président de cette rencontre, à ‘renforcer la dynamique engagée par tous les acteurs qui luttent contre la pathologie infectieuse et tropicale’. Les prises de parole s'articuleront autour de la problématique : Infections et système nerveux.

‘La faiblesse de nos plateaux techniques diagnostiques, l’insuffisance de l’équipement de nos unités de soins intensifs, l’accès limité aux molécules antibactériennes, antiparasitaires, antivirales et antifongiques expliquent les difficultés de prise en charge des infections du système nerveux dans nos pays à ressources limitées’, a expliqué le Président Papa Salif Sow. C'est pour trouver un palliatif à cet état de fait que le troisième Congrès de la Société africaine de pathologie infectieuse (Sapi) réunit un panel de spécialistes aussi touffu. Des infectiologues, des parasitologues, des neurochirurgiens, des économistes de la santé... partagent leurs connaissances sur divers problèmes de santé publique tels que le neuro-paludisme, les méningites bactériennes, le tétanos..., l'enjeu étant d'améliorer la prévention et la prise en charge sanitaire de telles pathologies.

Le Congrès international de la Société africaine de pathologie infectieuse est placé sous la présidence d'honneur du Professeur Abdourahmane Sow. C'est d'ailleurs lui qui animait la conférence inaugurale hier. Au cours de cette première journée, les échanges ont concerné la transition sanitaire en Afrique, les cas de méningites infectieuses, les toxi-infections, les maladies neurologiques liées au Vih, ainsi que les cas de paludisme grave. D'autres communications orales sont au programme. Jusqu'à demain, elles porteront sur la rage humaine, les abcès du cerveau, l'antibiothérapie ou encore l'actualité sur la grippe A (H1N1) entre autres. Et selon le Professeur Papa Salif Sow, les recommandations du troisième Congrès de la Sapi seront remises ’aux responsables des programmes nationaux des ministères de la Santé et aux autorités universitaires afin d’améliorer de façon significative la santé des populations’.

Mohamed NDJIM (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !