Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Nouvelles infections au Sida : 50% des cas diagnostiqués chez les jeunes - 18/12/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En 2008, 49.940 personnes étaient infectées par le Vih/Sida au Sénégal. Les jeunes font partie de la couche la plus touchée par la pandémie. Ce qui justifie la campagne de sensibilisation pour réduire la transmission du Vih chez les jeunes. 50% des nouvelles infections liées au Vih/Sida sont diagnostiqués chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans. D’où la nécessité de sensibiliser davantage cette tranche d’âge, a plaidé Ousmane Wade, chargé de programme à l’Agence pour le développement du marketing social (Ademas).Cette structure exécute depuis 2008, sous la tutelle du Conseil national de lutte contre le Sida (Cnls), le projet de marketing social pour la réduction des comportements à risque de la transmission des Ist/Vih/Sida chez les jeunes. Dans ce cadre, un atelier intitulé « Réduction des comportements à risque de transmission d’Ist/Vih/Sida chez les jeunes au Sénégal » a été tenu mardi dernier.

Une occasion pour Allé Diop, expert-consultant de révéler qu’au Sénégal 49.940 personnes sont infectées par le Vih/Sida au Sénégal avec une prévalence de 0,9% chez les femmes et 0,4% chez les hommes. La région de Kolda est la plus touchée avec un taux de prévalence de 2,2% alors que la moyenne nationale est de 0,7%, a-t-il expliqué. Cette prévalence est plus élevée chez les jeunes de 20-24 ans avec 0,8%. Ce qui fait dire à Ousmane Wade que la priorité du programme est de renforcer la sensibilisation chez les jeunes afin de les pousser à revoir leur comportement. Il s’agit pour eux de s’abstenir jusqu’au mariage, au cas contraire d’utiliser des préservatifs.

En un an, 9.385.880 préservatifs masculins et 150.000 condoms féminins ont été distribués. « En plus des préservatifs, nous avons sensibilisé plus de 130.000 jeunes à travers les causeries, les manifestations culturelles et des émissions radiophoniques », a affirmé M. Wade. Malgré ces efforts, Allé Diop a indiqué que les jeunes constituent la tranche d’âge la plus vulnérable, compte tenu de certains facteurs tels le manque d’information sur le Vih/Sida, la sexualité précoce et les rapports sexuels intergénérationnels.

L’adjoint au gouverneur de Dakar, chargé du Développement, Daouda Seck Wade, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a invité les acteurs de la lutte contre le Sida d’orienter leurs activités de sensibilisation vers les salons de coiffure qui utilisent une tondeuse pour plusieurs personnes.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !