retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Paludisme : le nombre de décès en baisse, selon l'OMS

Adiac Congo | Congo-Brazzaville | 02/12/2023 | Lire l'article original

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié, le 30 novembre, son rapport annuel 2023 sur le paludisme dans le monde. D’après ce document, 608 000 personnes sont mortes de cette maladie en 2022, dont 580 000 décès, soit 95%, ont eu lieu sur le continent africain.

Parmi les décédés, près de huit sur dix sont des enfants de moins de 5 ans. Cinq pays sont particulièrement touchés : le Nigeria, la République démocratique du Congo, l’Ouganda, le Mozambique et le Niger.

L’OMS pointe la pandémie de covid-19 et les crises sécuritaires, notamment en Afrique subsaharienne, qui ont « bouleversé » les campagnes de mobilisation. Elle indique que le taux de mortalité est néanmoins en forte baisse à l’échelle continentale : il est passé de 140 à 55 décès pour 100 000 habitants entre 2000 et 2022. L’organisation estime que le déploiement à grande échelle de deux nouveaux vaccins sera crucial dans la lutte contre le paludisme.

Alors que se tient la COP28 à Dubai, l’organisation pointe le lien entre le développement de la maladie et le réchauffement climatique. « Il faut, plus que jamais, riposter au paludisme de façon pérenne et résiliente et associer à cette action des mesures urgentes visant à ralentir le rythme du réchauffement climatique et en atténuer les effets », a déclaré le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, soulignant que l'action est d'autant plus urgente dans les régions les plus vulnérables.

« La variabilité du climat génère un risque considérable », indique aussi l’OMS qui s’appuie sur un cas concret. Selon elle, les inondations au Pakistan en 2022 ont multiplié par cinq le nombre de cas de paludisme dans le pays.

La région Afrique de l’OMS continue de payer le plus lourd tribut au paludisme. En 2022, l’ensemble de la région a enregistré 94 % de tous les cas de paludisme (233 millions de cas) ; 95 % de tous les décès dus à cette maladie (580 000 décès). Près de 78 % de tous les décès dus au paludisme dans la région concernent des enfants de moins de 5 ans. L’an dernier, quatre pays de la région Afrique ont enregistré près de la moitié des cas à l’échelle mondiale : le Nigeria (26,8 %), la République démocratique du Congo (12,3 %), l’Ouganda (5,1 %) et le Mozambique (4,2 %).

Sur le long terme (2000-2022), l’incidence de la maladie et le taux de mortalité dans la région Afrique ont reculé : l’incidence de la maladie (cas pour 1 000 habitants exposés au risque de paludisme) a chuté, passant de 369,3 en 2000 à 222,6 en 2022. Le taux de mortalité (décès pour 100 000 habitants exposés au risque de paludisme) a également chuté, passant de 142,6 en 2000 à 55,5 en 2022.

Lire la suite sur le site Adiac Congo

Tous les articles

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace FMC Bouchara-Recordati

vig_epu1
Néphroprotection : rôle du contrôle de la pression artérielle - Professeur Kaba Lamine, Néphrologue - Guinée

vig_epu2
Place de la bithérapie dans la prise en charge de l'hypertension artérielle - Professeur Dadhi Balde, cardiologue - Guinée

encart_diam_bouchara
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !