retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

CamerounHépatite C : le gouvernement baisse le prix du traitement de 100.000 à 25.000 FCFA

StopBlaBlaCam | Cameroun | 06/11/2020 | Lire l'article original

Les coûts du traitement contre l'hépatite C passent de 100.000 à 25.000 FCFA pour les patients au Cameroun. Cette baisse de 75% s'applique uniquement pour « le protocole de traitement à base de Sofosbuvir+Velpastavir 400/100mg appartenant au lot N°3091996 », précise le ministre de la Santé publique (MINSANTE), Manaouda Malachie, dans un communiqué le 27 octobre dernier. « Les prix des autres protocoles de traitement de l'hépatite virale C restent inchangés », indique le ministre.

Mis en vente par le laboratoire américain Gilead, la combinaison Sofosbuvir+Velpastavir est un médicament pour le traitement des génotypes 1 à 6 de l'hépatite C chronique chez les adultes. Ce médicament est jugé très efficace, mais son prix sur le marché fait toutefois grincer des dents.
Le MINSANTE explique que cette réduction s'inscrit «dans le cadre de l'amélioration de l'accès aux traitements contre les hépatites virales», mais également au regard « des stocks des médicaments actuellement disponibles ».

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 10.000 personnes meurent chaque année au Cameroun d'une hépatite, une inflammation du foie provoquée par un virus, mais aussi par la consommation de toxiques (alcool, médicaments...).
Avec une prévalence de plus de 10% pour l'hépatite B et 12% pour l'hépatite C, le pays est l'un des plus touchés en Afrique et dans le monde. Contrairement au VIH, la prise en charge des hépatites n'est pas gratuite dans le pays. Le gouvernement est néanmoins parvenu à une réduction considérable des coûts de prise en charge au fil des ans, grâce à des conventions avec des firmes pharmaceutiques internationales.

P.N.N

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !