retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Côte d'IvoireDépistage contre le cancer du sein : Des centaines de femmes choisissent le Centre national d'oncologie médicale et de radiothérapie

Fraternité matin | Côte d'Ivoire | 17/10/2021 | Lire l'article original

Dans le cadre de cette campagne de dépistage, le Centre national d'oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (Cnrao) offre des facilités aux femmes pendant tout le mois d'octobre.

Elles sont environ 800 depuis le 4 octobre 2021 (dont 265 femmes à la mi-journée du samedi 16 octobre), des femmes qui ont opté pour le Centre national d'oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (Cnrao), à Cocody (Abidjan), pour se faire dépister contre le cancer du sein. Ce, à l'occasion des séances organisées à leur endroit. Une initiative qui s'inscrit dans le cadre des activités de la campagne sensibilisation contre cette maladie qui durera tout le mois d'octobre.

Situant le sens de l'action de son institution, à l'occasion de cette journée spéciale, la directrice générale dudit Centre, Pr Didi-Kouko Coulibaly Judith, cancérologue, explique que « l'enjeu principal d'Octobre rose c'est le dépistage. Le dépistage ce n'est pas pour souhaiter que les gens soient malades. Non plus venir à l'hôpital dès qu'on sent les premiers signes. C'est pour dire qu'on ne sait pas ce qui se passe. S'il y a un cancer, autant le voir tôt. Ainsi, on peut en guérir en conservant ses deux seins ».

Pour réussir cette action, poursuit Pr Didi-Kouko Coulibaly Judith, le centre a offert des facilités pendant tout le mois d'octobre. Ainsi, toutes les personnes qui y arrivent pour des consultations des seins ne paient rien en lieu et place de 8000 FCfa. Et lorsqu'elles ont besoin d'une mammographie, les patientes sont orientées au Centre hospitalier universitaire d'Angré, suite à une convention qui lie le Cnrao avec cet établissement sanitaire, moyennant 2000 Fcfa au lieu de 25000 Fcfa.

« Les femmes chez qui un cancer aura été découvert pendant le mois d'octobre, le ministère de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, en plus d'avoir décidé que les consultations soient gratuites et d'avoir facilité l'accès à la mammographie, a réduit de 50% tous les coûts de radiothérapie et de chimiothérapie pour le cancer de sein dans l'hôpital ». Un détail que la directrice du Centre national d'oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (Cnrao) a tenu à relever.

Tout en signifiant qu'il est démontré aujourd'hui que lorsqu'une femme ne sent rien au sein et qu'elle se rend à l'hôpital pour un contrôle, après la consultation, si un cancer du sein est découvert, c'est suffisamment petit pour qu'elle en guérisse totalement et qu'elle garde ses deux seins dans la mesure où l'ablation des seins n'est pas obligatoire.

Pour permettre aux nombreuses femmes qui se rendent dans le centre pour se faire dépister aussi rapidement, 24 box de consultations ont été ouverts, a mentionné Dr Akaffou Henri-Jacques, médecin oncologue médical au Cnrao et président du comité d'organisation de ces séances de dépistage qui concernent toute la population féminine de 20 ans et plus.

Edouard Koudou

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !