retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



banniere_AGH

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :


encart_diam


Fil d'infos APO Group


vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

CamerounL'OMS recommande fortement deux traitements contre Ebola, une première

Actu Cameroun | Cameroun | 20/08/2022 | Lire l'article original

Pour la première fois dans l'histoire, le virus Ebola a désormais un traitement officiel.

C'est l'OMS qui a annoncé la nouvelle. Traité jusque-là de manière préventive, le virus Ebola a désormais un traitement qui sera appliqué sur des patients atteints. Pour ce fait, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) «recommande fortement» deux médicaments. Le premier est appelé mAb114 (commercialisé sous le nom Ebanga) et le second se nomme REGN-EB3 du laboratoire Regeneron Pharmaceuticals.

Selon l'organisation sanitaire mondiale, ces deux traitements réduisent considérablement la mortalité liée à la maladie du virus Ebola: une fois la contamination confirmée en laboratoire, ils doivent être pris au plus tôt. Cette recommandation convient également aux nouveau-nés venus au monde avec la maladie de par leur mère.

Depuis sa découverte en 1976, le virus a tué plus de 11 000 personnes, principalement sur le continent africain, notamment lors de sa plus importante flambée, qui a sévi entre 2013 et 2016 en Afrique de l'Ouest.

«L'OMS est prête à aider les pays, les fabricants et les partenaires pour améliorer l'accès à ces traitements, et à soutenir les efforts nationaux et mondiaux afin de les rendre plus abordables », a indiqué l'organisation dans un communiqué.

Marturin ATCHA

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !