retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

20e session ordinaire du CNLS-IST : La prévalence moyenne d’infection au VIH est de 0,6% en fin 2021 au Burkina

Le Faso | Burkina Faso | 31/10/2023 | Lire l'article original

Le vendredi 27 octobre 2023 à Ouagadougou, s’est tenu la 20e session ordinaire du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (CNLS-IST). L’objectif de cette rencontre était d’orienter les interventions en matière de lutte contre le Sida a travers l’examen et la validation des documents relatifs à la riposte contre la maladie. Elle était placée sous le haut patronage du Président de la Transition, Capitaine Ibrahim Traoré, représenté par son Directeur de cabinet, Capitaine Anderson Méda.

Le Burkina Faso connait une épidémie du VIH de type mixte caractérisée par une prévalence de moins de 1% en population générale et des prévalences élevées au sein de certains groupes spécifiques. Selon le rapport ONUSIDA 2022, la prévalence moyenne de l’infection au VIH dans la population adulte au Burkina est estimée à 0,6% en fin 2021. « C’est-à-dire, sur 200 personnes nous avons une personne séropositive. Comparé au résultat de 2003, où nous avons commencé avec une prévalence d’environ 2,3%. Donc nous pouvons dire que des avancées significatives sont faites dans la lutte contre le VIH/SIDA », a indiqué le Secrétaire permanent du CNLS-IST, Dr Seydou Ouattara. La prévalence moyenne d’infection à ce virus est donc passé de 7,17% en 1997 à 0,6% en fin 2021.

Toujours selon le même rapport, le nombre de Personnes vivant avec le VIH (PVVIH) est estimé à 88 000 personnes dont 6 100 enfants de moins de 15 ans. Quant aux nouvelles infections, elles sont estimées a 1 700 dont moins de 500 enfants et le nombre de décès a été estimé à 2 000 personnes. Cependant, M. Ouattara fait remarquer que ces résultats cachent souvent des disparités. En effet, les données de l’enquête nationale de surveillance de 2020 montrent des disparités de prévalence selon les tranches d’âge, les régions et le milieu de résidence. La prévalence la plus élevée (1,84%) a été enregistrée chez les 30 à 39 ans contre 0,46% chez les 15-24 ans en 2020. Au niveau des régions, les prévalence les plus élevées sont observées dans les régions du Centre (1,48%), des Hauts-Bassins (1,14%) et 1,37% pour le Sud-Ouest et le Centre-Sud.

Lire la suite sur le site Le Faso

Tous les articles

Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar12
Prise en charge du paludisme à Plasmodium falciparum - Pr SAME-EKOBO Albert-Legrand

encart_diam_faes
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !