retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6501 - Janvier 2018 - pages 37-43

Contacter Docteur Lydie N'Golet Hémopathies malignes à Brazzaville (Congo) : analyse de situationnote

Auteurs : LO. Ngolet, F.O Galiba Atipo Tsiba, F. Malanda, J. Nguelongo Ova, G. Ibara, A. Elira Dokekias - Congo-Brazzaville


Résumé

L’épidémiologie des hémopathies malignes au Congo n’est pas connue. L’objectif de cette étude était de rapporter la distribution des hémopathies malignes à Brazzaville.
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale descriptive réalisée dans le Service d’Hématologie Clinique du CHU de Brazzaville au Congo. La période étudiée est de 10 ans (du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2015). Ont été inclus dans l’étude tous les dossiers de consultation et d’hospitalisation portant le diagnostic d’hémopathie maligne.
Résultats : Deux cent-soixante-deux cas d’hémopathies malignes ont été diagnostiquées durant la période d’étude. Les hémopathies malignes ont été de type lymphoprolifératif chronique dans 57,3% (n = 150), leucémie aiguë dans 24, 4% (n = 64) et myéloprolifératif dans 18,3% (n = 48) des cas. Le myélome multiple et la leucémie aigüe lymphoblastique représentaient respectivement 29,8% (n = 70) et 19,1% (n = 50) des groupes nosologiques lymphoprolifératifs chroniques et leucémies aiguës. La leucémie myéloïde chronique représentait 100% du groupe myéloprolifératif. Une prédominance féminine a été observée (sex-ratio = 0,65). Les pathologies lymphoprolifératives chroniques intéressaient la tranche d’âge de 45 à 59 ans (66,7%), a leucémie myéloïde chronique celle de 15-29 ans (45,8%) et la leucémie aiguë lymphoblastique avait une distribution pédiatrique : 0-14 ans (68%).
Conclusion : Les hémopathies malignes constituent par leur fréquence un problème sanitaire. Elles plaident pour des études épidémiologiques analytiques afin de mettre en place une politique préventive de celles-ci.

Summary
Hematological malignancies in Brazzaville (Congo): Situation analysis

The epidemiology of hematological malignancies in Congo is not known. The objective of this study was to report the distribution of hematological malignancies in Brazzaville.
Patients and methods: This was a descriptive cross-acted study conducted over 10 years in the Department of Hematology Clinic of the University Hospital of Brazzaville in Congo over 10 years (from January 1st 2006 to December 31st 2015). Were included in the study all medical records with the diagnosis of hematologic malignancy.
Results: Two hundred sixty-two cases of hematological malignancies were diagnosed during the study period. Hematological malignancies were chronic lympho-proliferative disorder in 57.3% (n = 150), acute lymphoblastic leukemia in 24.4% (n = 50) and myeloproliferative in 18.3% (n = 48). Multiple myeloma and acute lymphoblastic leukemia were representing respectively 29.9% (n = 78) and 19.1% (n = 50) in the chronic lymphoproliferative and acute leukemia groups. Chronic myeloid leukemia was representing 100% in the myeloproliferative disorder group. Female gender distribution was mainly noticed (sex ratio = 0.65). Chronic lymphoproliferative disorders were more observed in the age group of 45 to 59 years (66.7%). Chronic myeloid leukemia affected younger population: 15-29 years (45.8%). Lymphoblastic acute leukemia had a pediatric distribution: 0-14 years (68%).
Conclusion: Hematological malignancies are by their frequency a health problem. They argue for analytical epidemiology studies, in order to set a policy to prevent them.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2355 fois, téléchargé 45 fois et évalué 1 fois. 1 commentaire a été posté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !