retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6704 - Avril 2020 - pages 175-182

Contacter Docteur Jérôme Koulidiati Prévalence des groupes sanguins érythrocytaires des systèmes ABO et Rhésus D au laboratoire du Centre Médical du Camp Général Aboubacar Sangoulé Lamizana de Ouagadougou (Burkina Faso)note

Auteurs : J. Koulidiati, M. Minoungou, S. Sawadogo, K. Nebie, C. Traore, S. Sawodogo/Some, E. Kafando - Burkina Faso


Résumé

Contexte : Etudier la prévalence phénotypique et génique des groupes sanguins ABO et Rhésus D au Laboratoire du camp militaire Aboubacar Sangoulé Lamizana de Ouagadougou. Cette étude est importante pour une meilleure gestion de la transfusion sanguine et pour l’étude génétique de la population.
Patients et méthodes : Les phénotypes ABO et Rhésus D ont été déterminés par la double technique de Beth-Vincent et Simonin sur plaque d’opaline avec des sérums tests monoclonaux et des hématies tests préparés localement au laboratoire dudit centre médical. Les fréquences géniques ont été calculées selon la formule de Bernstein.
Résultats : Notre population d’étude était constituée de 2911 élèves gendarmes. Les fréquences phénotypiques des antigènes des groupes sanguins A, B, AB, O étaient respectivement égales à : 22,22%, 29,37%, 5,12% et 43,28%. Celle de l’antigène D était 92,89% pour le Rhésus positif et de 7,11% pour le Rhésus négatif. Les fréquences des gènes A, B, O dans la population d’étude étaient de 14,80% ; 19,10% et 66,11%. Les différences de fréquences entre les régions et les groupes ethniques n’étaient pas significatives.
Conclusion : Les fréquences phénotypiques et géniques observées dans notre étude étaient assez similaires de celles d’autres études effectuées en Afrique de l’ouest.

Summary
Frequency of erythrocyte blood groups of ABO and D Rhesus systems at the Medical Center Laboratory of Camp General Aboubacar Sangoule Lamizana of Ouagadougou (Burkina Faso)

Background: To study the phenotypic and gene prevalence of the ABO and Rhesus D blood groups antigens at the Laboratory of the military camp Aboubacar Sangoule Lamizana of Ouagadougou. This survey is important for a better management of blood transfusion and for the genetic survey of the population.
Patients and methods: The ABO and Rhesus D phenotype were determined by the double techniques of Vincent and Simonin on opaline plate with monoclonal test serum and the red blood cells tests prepared locally at the laboratory of the said medical center. The gene frequencies were calculated according to Bernstein's formula.
Results: Our study population consisted of 2911 policemen students. The phenotypic frequencies of the antigens of blood types A, B, AB, O were respectively equal to: 22,22%, 29,37%, 5,12% and 43,28%. The one of the D antigen was 92,89% for the positive Rhesus and 7,11% for the negative Rhesus. The frequencies of the genes A, B, O of 14,80%, 19,10% and 66,11% were in the population of survey. The differences of frequencies between regions and ethnic groups were not significant.
Conclusion: The phenotypic and genetic frequencies observed in our study were quite similar to those of other studies conducted in West Africa.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1205 fois, téléchargé 7 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !