Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

La politique sanitaire favoriserait la flambée des césariennes en Afrique

scidev.net/ | Afrique | 14/05/2024 | Lire l'article original

« C’est un fait de société qui inquiète beaucoup de femmes et d’hommes parce que les statistiques sont alarmantes par rapport aux époques passées et beaucoup se demandent ce qui explique cet accroissement des accouchements par césarienne ».
Chantal Faida, présidente de l’ONG Umoja (unité en swahili) qui milite pour les droits des femmes en République démocratique du Congo (RDC) se fait ici le porte-voix d’un grand nombre de personnes qui s’inquiètent de le montée en flèche des accouchements par césarienne en Afrique subsaharienne.

Certes, de façon générale, la part des accouchements par césarienne dans les pays du continent est encore en dessous des 10% à 15% fixés par l’OMS comme seuil idéal au-delà duquel la situation peut être considérée comme préoccupante. Mais, cette proportion augmente rapidement…

Au Mali, par exemple, le nombre de femmes qui accouchent par césarienne a presque doublé en une décennie. Selon l’annuaire 2022 du Système national d’information sanitaire et social du Mali (SNIS), le pays avait enregistré 23 277 accouchements par césarienne en 2011 contre 45 601 en 2021 et 45 842 en 2022.

Chantal Faida rapporte que dans son association, « quatre femmes sur dix affirment avoir accouché par césarienne en dépit du fait que leurs consultations prénatales se soient passées normalement et que les médecins qui les suivaient leur aient dit que l’accouchement se passerait par voie basse ».

A en croire Idi Saïdou, épidémiologiste au ministère de la Santé publique du Niger, « s’il y a beaucoup de césariennes aujourd’hui, c’est surtout lié à la nouvelle politique de santé maternelle et infantile qui a cours un peu partout dans nos Etats ».

Selon ses explications, cette politique veut que la mère ne perde pas sa vie parce qu’elle doit enfanter. « Ainsi, face à une grossesse, il y a une certaine estimation technique qui est faite. Si on en déduit que l’enfant ou la mère va souffrir, alors, on décide de pratiquer la césarienne », dit le médecin.

Lire la suite sur le site scidev.net/

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_biogaran
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_aldounion
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !