Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Biogaran Formation - Dossier spécial sur l'épilepsie - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

RDC: des actions préconisées pour freiner la montée des cancers gynécologiques

ACP Congo | Congo-Kinshasa | 02/07/2024 | Lire l'article original

Kinshasa, 02 juillet 2024 (ACP).- Des actions de grande envergure afin de freiner et de renverser la tendance évolutive de cas des cancers gynécologiques et de sein en République démocratique du Congo(RDC), ont été préconisées lundi à Kinshasa par un médecin spécialiste, au cours d’un entretien avec l’ACP. «Vous constatez donc que les statistiques et les données épidémiologiques du cancer de la femme sont alarmantes et préoccupantes. Il faut ainsi mener des actions de grande envergure afin de freiner et renverser cette tendance évolutive catastrophique», a déclaré le Dr Alex Mutombo, président de la fondation congolaise du cancer.

« Les statistiques hospitalières et quelques études épidémiologiques locales font état d’une montée en flèche des taux de fréquence de ces cancers dans la population congolaise. Une étude menée dans quelques hôpitaux de Kinshasa en 2019 avait trouvé une fréquence de 24% pour le cancer du sein », a-t-il alerté. Selon ce gynécologue, la plupart des études locales ont relevé l’arrivée des malades de cancer aux stades avancés de la maladie avec des limitations de la prise en charge à cause de l’insuffisance du plateau technique, de la précarité des conditions économiques et de l’absence d’un système d’assurance-maladie.

Le Dr Mutombo a déploré le fait que la plupart de ces cancers sont diagnostiqués de plus en plus chez des femmes jeunes en-dessous de 50 ans, voire dans la vingtaine. « Ceci contraste avec les statistiques des décennies passées qui attribuaient les cancers à des personnes plus âgées. Ces changements dans l’épidémiologie des cancers supposent qu’il y a des facteurs de risque qui ont émergés et qui occasionnent le développement fréquent de ces cancers notamment chez les individus plus jeunes », a-t-il dit. En République démocratique du Congo (RDC), 18,85 millions de femmes âgées de 15 ans et plus risque de développer le cancer du col utérin.

Lire la suite sur le site ACP Congo

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_bailly
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_salvat
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !