Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

Maurice - Le chikungunya prend de l’ampleur

L'express de Madagascar | Madagascar | 22/02/2006 | Lire l'article original

Satish Faugoo, ministre de la santé a rencontré les conseillers de district Triolet.

L’hystérie grandit face à la menace du chikungunya. L’émoi soulevé par la mort d’un enfant de cinq ans à Trou-d’Eau-Douce en est l’illustration. En fait, son test de chikungunya s’est avéré négatif et l’autopsie a démontré qu’il était mort d’une pneumonie.
Devant cette peur collective, le ministre de la Santé, Satish Faugoo, a commencé à descendre sur le terrain pour une campagne d’explication. Cette tournée a démarré lundi à Triolet et se poursuit aujourd’hui à Mahébourg.

Les récentes averses n’arrangent en rien la situation. Les mesures préventives doivent s’intensifier, insistent les autorités.
Si les mesures préventives sont un des points forts des interventions, le ministre Faugoo, rassure : “Il n’y a même pas un début d’épidémie à Maurice. Il faut que 10 % de la population soit malade pour que ce soit le cas. On est loin de cela, mais compte tenu des risques, il nous faut être très vigilants.”
Toutefois, le nombre de cas a pratiquement doublé durant le week-end. Vendredi, les autorités dénombraient 341 cas. Lundi, dans des milieux proches du ministère de la Santé, on nous disait que la barre de 600 personnes a été atteinte. Et un millier de personnes présentent les symptômes de la maladie. A Trou-d’Eau-Douce, il y a eu une trentaine de cas suspects pendant le week-end.

Grand nettoyage

Satish Faugoo insiste pour que la population se responsabilise : “Je constate encore que trop de toits de maisons sont remplis d’eau stagnante, trop de déchets traînent encore dans les cours. Et tant que nous ne nettoyons pas les environs, la prolifération des moustiques se poursuivra.”
Par ailleurs, le ministère de la Santé distribue, depuis lundi, un pamphlet sur la maladie. Il explique la transmission du chikungunya, ses symptômes, les précautions à prendre…
En parallèle, les autorités continuent leur campagne de démoustication avec la pulvérisation d’insecticide et l’enfumage. Les machines additionnelles que le ministère a acquises arrivent sous peu. Il recherche également du renfort au niveau du personnel pour effectuer ces exercices.
Une réunion lundi, présidée par le vice-Premier ministre, Rashid Beebeejaun, a fait le point sur les mesures préventives. Le bureau du Premier ministre a déjà pris contact avec le commissaire de police, Ramanooj Gopalsingh, pour obtenir l’appui de la Special Mobile Force (SMF) sur le terrain.
Plusieurs centaines d’éléments de la SMF seront appelés à sillonner le pays pour répandre des insecticides dans les lieux à haut risque. Ils devront également nettoyer des terrains en friche et abandonnés avec l’aide des employés de la Santé et des collectivités locales.

Lire l'article original

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_dafra
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !