Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

Remède - Aucun médicament contre le sida

L'express de Madagascar | Madagascar | 20/01/2006 | Lire l'article original

L’OMS confirme qu’il n’y a pas encore de remède contre le sida. N’en déplaise à Zaranaina qui dit le contraire.
Anticipation. Hier au cours d'une séance d'information sur « les traitements, l'éthique et la réponse nationale en matière de Vih / Sida » organisée par le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS) et quelques agences onusiennes dans les locaux de l'Unicef à Antanimena, le Dr André Ndikuyeze déclare que malgré les avancées quotidiennes de la recherche médicale, il n'existe toujours pas de traitement miracle permettant d'éradiquer complètement le virus du SIDA.

Ce représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Madagascar et dans l'océan Indien affirme qu'aucun document ne prouve qu'il y a des médicaments qui guérit cette maladie infectieuse.
Vingt-quatre ans après l'apparition du sida, la science a fait d'énorme progrès mais le virus reste invaincu. La recherche avance à grands pas. Pour preuve, les chercheurs du monde entier joignent leur force pour accélérer les travaux et répondre efficacement aux grands défis de santé publique que pose cette maladie à travers le monde.

Coincïdence
Le Dr André Ndikuyeze lance un message à qui veut l'entendre, notamment à ceux qui estiment être en possession d'un quelconque médicament pouvant guérir la maladie : « Prouvez d'abord votre médicament en laboratoire avant de clamer son efficacité irréfutable ».
Comme par hasard, ce message sonne comme un son de cloche à la veille de la conférence de presse intitulée « information sur le procédé anti-Vih » organisée ce jour, par Zaranaina Fanomezantsoa Christian. Faut-il rappeler que ce « chercheur » a clamé haut et fort avoir trouvé un médicament unique au monde permettant de guérir le sida en 1997.
Se basant sur les principes éthiques s'appliquant aux recherches médicales sur des sujets humains, Setou Kaba, représentante de l'Onusida appuie la déclaration de son collègue en affirmant : « le principe fondamental régi par la déclaration d'Helsinki veut que le bien-être de la personne prime sur les intérêts de la science et de la société ». En d'autres termes, la préservation de la santé physique et mentale est primordiale. Ainsi, les chercheurs doivent travailler dans un cadre scientifique rigoureux et contrôlé et évaluer les risques ainsi que les avantages escomptés dans leurs travaux.

A l'heure actuelle, la recherche sur les vaccins qui immuniseraient contre l'infection par le Vih demeure un axe prioritaire en matière de lutte contre le sida. D'ailleurs, des essais vaccinaux sont actuellement en cours dans quatre pays à savoir le Kenya, l'Afrique du Sud, l'Ouganda et le Royaume-Uni.

Henintsoa Andriamiarisoa

Lire l'article original

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_crosspharm
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_faes
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !