APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Médecine d'Afrique Noire

Médecine d'Afrique Noire N° 7101 - Janvier  2024

Médecine d'Afrique Noire

N° 7101 - Janvier  2024

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français
Edition papier : ISSN 0465-4668
Edition électronique : ISSN 2490-9971
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 2401 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 7101 - Janvier  2024

Docteur Assata Sylla Accident vasculaire cérébral ischémique révélateur de drépanocytose majeure. A propos de 2 cas au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké, Côte d’Ivoire
A. Sylla, H.A. Karidioula, A. Gnazegbo, K.E. Bony, Y.T. Koffi, A. Toure, B.A.K. Kone, R. Konan, A.E. Kouame-Assouan, A.F. Akani, B.D. Kouassi, R. Konan - Côte d'Ivoire - pages 5-10


X

Docteur Assata Sylla Accident vasculaire cérébral ischémique révélateur de drépanocytose majeure. A propos de 2 cas au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké, Côte d’Ivoire Accident vasculaire cérébral ischémique révélateur de drépanocytose majeure. A propos de 2 cas au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké, Côte d’Ivoire est évalué 1 étoiles

Auteurs : A. Sylla, H.A. Karidioula, A. Gnazegbo, K.E. Bony, Y.T. Koffi, A. Toure, B.A.K. Kone, R. Konan, A.E. Kouame-Assouan, A.F. Akani, B.D. Kouassi, R. Konan - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 5-10


Résumé

L’accident vasculaire cérébral est rare chez l’enfant. Il représente une pathologie grave aux conséquences importantes, sur le plan moteur, cognitif, scolaire et social. Les causes sont multiples. En effet la drépanocytose est la première cause d’AVC chez l’enfant (la drépanocytose est une cause majeure d’AVC chez l’enfant). La drépanocytose est une hémoglobinopathie autosomique récessive liée à la mutation sur le chromosome 11, du 6ème codon du gène de la chaîne β-globine conduisant à l’apparition d’une hémoglobine anormale appelée hémoglobine S. Nous rapportons le cas de deux enfants, non-connus drépanocytaires, reçus en consultation de neurologie, pour une hémiplégie de survenue brutale dans un contexte atraumatique et apyrétique. La tomodensitométrie cérébrale a révélé un infarctus dans le territoire profond de l’artère sylvienne. L’électrophorèse de l’hémoglobine a objectivé une drépanocytose majeure. L’objectif de ce travail était de décrire les principaux aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs de cette complication aiguë de l’enfant drépanocytaire.


Summary
Ischemic stroke revealing major sickle cell disease: about 2 cases at the University Teaching Hospital of Bouake (Ivory Coast)

Stroke is rare in children. It represents a serious pathology with significant consequences, on the motor, cognitive, academic and social levels. The causes are multiple. Indeed, sickle cell disease is the leading cause of stroke in children. Sickle cell anemia is an autosomal recessive hemoglobinopathy linked to the mutation on chromosome 11, of the 6th codon of the β-globin chain gene leading to the appearance of an abnormal hemoglobin called hemoglobin S. We report the case of two children, no known sickle cell patients, seen in neurology consultation, for hemiplegia of sudden onset in an atraumatic and afebrile context. Brain CT scan revealed an infarction in the deep territory of the Sylvian artery. Hemoglobin electrophoresis revealed major sickle cell disease. The objective of this work was to describe the main epidemiological, clinical, therapeutic and evolutionary aspects of this acute complication in children with sickle cell disease.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Priadrine Awam-Amioth Abcès rétropharyngé secondaire à un corps étranger à type d’arête de poisson. A propos d’un cas clinique
P. Awam-Amioth, H. Tall, A.W. Adou, M.A.G.O Mengue Kona - Sénégal - pages 11-14


X

Docteur Priadrine Awam-Amioth Abcès rétropharyngé secondaire à un corps étranger à type d’arête de poisson. A propos d’un cas clinique Abcès rétropharyngé secondaire à un corps étranger à type d’arête de poisson. A propos d’un cas clinique est évalué 1 étoiles

Auteurs : P. Awam-Amioth, H. Tall, A.W. Adou, M.A.G.O Mengue Kona - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 11-14


Résumé

Un abcès rétropharyngé est une accumulation de pus à l’arrière de la gorge. Il constitue une entité bien connue chez l’enfant mais peut survenir également chez l’adulte. Nous rapportons un cas d’abcès rétropharyngé secondaire à l’ingestion d’un corps étranger à type d’arête de poisson. Le diagnostic avait été suspecté par la clinique et confirmé par la tomodensitométrie cervicale. La patiente avait bénéficié d’un drainage chirurgical et d’une antibiothérapie. Les suites opératoires étaient simples.


Summary
Retropharyngeal abscess secondary to a fishbone foreign body. A case report

A retropharyngeal abscess is an accumulation of pus at the back of the throat. It is a well-known entity in children but can also occur in adults. We report a case of retropharyngeal abscess secondary to ingestion of a fishbone foreign body. The diagnosis was clinically suspected and confirmed by cervical CT scan. The patient underwent surgical drainage and antibiotic therapy. Post-operative management was simple.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Eliane Ndounga Tumeur maligne avancée de la verge : rapport d’un cas clinique et revue de la prise en charge
E. Ndounga, D.D. Kaboré, I.Y. Dimi Nyanga, F.G. Mouamba, J.B. Nkoua-Mbon - Congo-Brazzaville - pages 15-21


X

Docteur Eliane Ndounga Tumeur maligne avancée de la verge : rapport d’un cas clinique et revue de la prise en charge Tumeur maligne avancée de la verge : rapport d’un cas clinique et revue de la prise en charge  est évalué 1 étoiles

Auteurs : E. Ndounga, D.D. Kaboré, I.Y. Dimi Nyanga, F.G. Mouamba, J.B. Nkoua-Mbon - Congo-Brazzaville
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 15-21


Résumé

Introduction : Les tumeurs malignes de la verge constituent une entité rare. Ce sont dans leurs grandes majorités des carcinomes épidermoïdes, survenant au niveau du gland ou du sillon balano-préputial. Le traitement curatif repose essentiellement sur la chirurgie.
Observation : Nous rapportons le cas d’un patient de 61 ans qui a consulté dans le service de Carcinologie du CHU de Brazzaville pour une lésion ulcéro-bourgeonnante de la racine du pénis. La biopsie a conclu à un carcinome épidermoïde infiltrant moyennement différencié, kératinisant. Le bilan d’extension n’a pas mis en évidence de métastase à distance. Devant le caractère localement avancé de la tumeur avec impossibilité d’une chirurgie initiale, la réunion de concertation pluridisciplinaire a élaboré un projet thérapeutique fait d’une chimiothérapie néoadjuvante, chirurgie puis radiothérapie. La chimiothérapie a permis une réponse partielle avec amélioration symptomatique, puis le patient a été perdu de vue.
Conclusion : Le cas clinique et la revue de la littérature permettent de proposer une stratégie de prise en charge.


Summary
Advanced malignant tumour of the penis: case report and review of management

Introduction: Malignant tumors of the penis are a rare entity. The vast majority of these are squamous cell carcinomas, occurring in the glans or balano-preputial fold. The curative treatment of these tumors is essentially based on surgery.
Observation: We report the case of a 61-year-old patient who consulted at the cancer unit of the Brazzaville University Hospital for an ulcero-budding lesion of the root of the penis. The biopsy performed concluded that there was a moderately differentiated, keratinizing infiltrating squamous cell carcinoma. The extension assessment did not show distant metastasis. Faced with the locally advanced nature of the tumor with the impossibility of initial surgery, the multidisciplinary consultation meeting developed a therapeutic approach consisting of neoadjuvant chemotherapy, surgery, and radiotherapy.
Conclusion: Penile cancer is a rare pathology in Congo. We reported one locally advanced case that responded to chemotherapy that has a benefited in this situation for tumor reduction before surgery.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Samake Yaya Hystérectomie d’urgence au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké, Côte d’Ivoire
Y. Samaké, L.E. Djanhan, B.M. MEnin-Messou, C.G. M’bro, K.N. Kouadio, D.E. Boko Dagoun, I.A. Akanji, S. Camara, Y. Doumbia - Côte d'Ivoire - pages 22-26


X

Monsieur Samake Yaya Hystérectomie d’urgence au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké, Côte d’Ivoire Hystérectomie d’urgence au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké, Côte d’Ivoire est évalué 1 étoiles

Auteurs : Y. Samaké, L.E. Djanhan, B.M. MEnin-Messou, C.G. M’bro, K.N. Kouadio, D.E. Boko Dagoun, I.A. Akanji, S. Camara, Y. Doumbia - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 22-26


Résumé

Introduction : L’hystérectomie d’urgence constitue l’intervention ultime pour garantir la survie maternelle. L’objectif de cette étude était d’étudier les hystérectomies d’urgence au centre hospitalier universitaire de Bouaké.
Patientes et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive allant du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2020. Ont été incluses et retenues les femmes ayant subi une hystérectomie obstétricale durant cette période.
Résultats : Durant la période d’étude nous avons réalisé 61 hystérectomies obstétricales sur un total de 9081 interventions obstétricales d’urgence soit une fréquence de 0,7%. L’âge médian des patientes était de 35 ans avec un intervalle interquartile [31 et 38 ans]. On notait une prédominance des femmes au foyer 72,1%. La parité moyenne était de 4,4 ± 2,4 [extrêmes : 0 et 12 pares]. Les multipares représentaient 58,9%. Elles étaient évacuées dans 75,41% des cas et n’avaient pas réalisée de CPN dans 10,2% des cas. L’indication d’hystérectomie obstétricale la plus retrouvée était la rupture utérine (49,2%) suivie de l’atonie utérine (34,5%). L’hystérectomie subtotale inter annexielle était la plus réalisée dans 75,4% des cas. Les complications observées étaient dominées par l’anémie dans 73,1% des cas suivi de lésion vésicale dans 11,6% des cas. La létalité était de 24,6%.
Conclusion : Les urgences obstétricales demeurent une situation fréquente et source d’une morbi-mortalité élevée dans les pays en voie de développement. Leur meilleure prise en charge conditionnera la réduction de la dramatique intervention que constitue l’hystérectomie obstétricale.


Summary
Emergency hysterectomy at the University Teaching Hospital of Bouake, Ivory Coast

Introduction: Emergency hysterectomy is the ultimate intervention to ensure maternal survival. The objective of this study was to investigate emergency hysterectomies at the University Hospital of Bouake.
Patients and methods: This was a retrospective descriptive study from January 1st, 2018, to December 31st, 2020. Women who had undergone obstetric hysterectomy during this period were included and retained.
Results: During the study period, we performed 61 obstetric hysterectomies out of a total of 9081 emergency obstetric procedures, representing a frequency of 0.7%. The median age of the patients was 35 years, with an interquartile range of 31 to 38 years. Housewives were predominant (72.1%). The average parity was 4.4 ± 2.4 [extremes: 0 and 12 pares]. Multiparous women represented 58.9%. They were evacuated in 75.41% of the cases and had not performed ANC in 10.2% of the cases. The most common indication for obstetric hysterectomy was uterine rupture (49.2%) followed by uterine atony (34.5%). Subtotal inter annexal hysterectomy was performed in 75.4% of cases. Complications observed were dominated by anemia in 73.1% of cases followed by bladder injury in 11.6% of cases. Lethality was 24.6%.
Conclusion: Obstetric emergencies are a frequent occurrence and a source of high morbidity and mortality in developing countries. Better management of these conditions will reduce the need for the dramatic operation of obstetric hysterectomy.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Daniel Armand Kago Maladie de Crigler-Najjar de type II et sa difficulté diagnostique. A propos d’un cas pédiatrique au Cameroun
D.A. Kago Tague, D. Enyama, A.A. Tchouamo Sime, S. Nguefack - Cameroun - pages 27-30


X

Monsieur Daniel Armand Kago Maladie de Crigler-Najjar de type II et sa difficulté diagnostique. A propos d’un cas pédiatrique au Cameroun Maladie de Crigler-Najjar de type II et sa difficulté diagnostique. A propos d’un cas pédiatrique au Cameroun est évalué 1 étoiles

Auteurs : D.A. Kago Tague, D. Enyama, A.A. Tchouamo Sime, S. Nguefack - Cameroun
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 27-30


Résumé

La maladie de Crigler-Najjar de type II est une maladie génétique rare transmise selon un mode autosomique récessif. Elle est liée à une mutation responsable du déficit complet de l’activité de la bilirubine glucuronyltransférase. Elle se manifeste par un ictère néonatal précoce et intense avec un risque élevé de survenue d’une encéphalopathie hyper bilirubinémique. La recherche de mutations sur le gène UGT1A1 qui permet de poser le diagnostic étiologique n’est pas disponible pour le moment au Cameroun. Le diagnostic peut également être envisagé devant la baisse du taux de bilirubine après administration de phénobarbital. Nous rapportons ici le cas d’un nourrisson pour mettre en lumière les difficultés diagnostiques et thérapeutiques de cette pathologie rare dans le contexte d’un pays à ressources limitées.


Summary
Crigler-Najjar disease type II and its diagnostic difficulty. A paediatric case in Cameroon

Crigler-Najjar disease type II is a rare genetic disorder transmitted in an autosomal recessive fashion. It is linked to a mutation responsible for a complete lack of bilirubin glucuronyltransferase activity.
It manifests itself as intense, early-onset neonatal jaundice, with a high risk of hyperbilirubinemic encephalopathy. The search for mutations in the UGT1A1 gene, which enables an aetiological diagnosis to be made, is not currently available in Cameroon. The diagnosis may also be considered when bilirubin levels fall after administration of phenobarbital. We report here the case of an infant to highlight the diagnostic and therapeutic difficulties of this rare disease in the context of a country with limited resources.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Frédéric Kossinda Aspects audiométriques chez les patients traités pour tuberculose multi-résistante à Bangui, République centrafricaine
F. Kossinda, J.L. Sanzema Komoto, G. Piamale, A. Doui Doumgba, H. Tall,V. Fikouma, J.R. Malendoma, A.A. Taoussi, U. Vickos - Centrafrique - pages 31-37


X

Monsieur Frédéric Kossinda Aspects audiométriques chez les patients traités pour tuberculose multi-résistante à Bangui, République centrafricaine Aspects audiométriques chez les patients traités pour tuberculose multi-résistante à Bangui,  République centrafricaine est évalué 1 étoiles

Auteurs : F. Kossinda, J.L. Sanzema Komoto, G. Piamale, A. Doui Doumgba, H. Tall,V. Fikouma, J.R. Malendoma, A.A. Taoussi, U. Vickos - Centrafrique
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 31-37


Résumé

Introduction : Les médicaments antituberculeux peuvent causer des effets indésirables parmi lesquels les troubles auditifs. L’objectif de notre étude était de décrire les aspects audiométriques chez les patients traités pour tuberculose multi-résistante (TB-MR) à Bangui.
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive, couvrant la période du 1er janvier 2013 au 30 septembre 2016 dans le service d’ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale du CNHUB. Les dossiers des patients ayant réalisé une audiométrie tonale liminaire dans le cadre de suivi thérapeutique de la TB-MR ont été exploités. Les données collectées ont été saisies sur un fichier Excel, exportées sur le logiciel Epi Info 2012 versions 7.0 pour analyse.
Résultats : Cent-huit dossiers ont été inclus. Les patients de sexe masculin représentaient 62%, avec un sex-ratio de 1,6. L’âge moyen des patients était de 34,6 ans. Les patients de 18 à 39 ans représentaient 63,00% de l’effectif total. Le profil professionnel des patients était dominé par les sans-emplois (36,2%) et les ouvriers (24,2%). L’audiogramme tonal était anormal dans 27,28% des cas. Ces anomalies se manifestaient par une perte auditive dominée par la surdité de degré 1 retrouvée chez 83,3% des patients au début du traitement de la TB-MR et dans 81,9% des cas, au 4ème mois de traitement.
Conclusion : Les surdités de degré 1 sont les anomalies fréquemment retrouvées à l’audiométrie au cours du traitement de la tuberculose multi résistante (TB-MR) à Bangui. Elles s’observent chez les jeunes adultes de sexe masculin ayant un niveau socio-économique faible, vivant dans une grande précarité.


Summary
Audiometric aspects in patients treated for multidrug-resistant tuberculosis in Bangui, Central African Republic

Introduction: Anti-tuberculosis drugs can cause adverse effects, including hearing disorders. The objective of our study was to describe audiometric aspects in patients treated for multidrug-resistant tuberculosis (MDR-TB) in Bangui.
Patients and methods: This was a retrospective and a descriptive study covering the period from January 1st, 2013, to September 30th, 2016, in the ENT and Cervico-Facial Surgery Department of the UNTHB. The records of patients who performed a baseline tonal audiometry as part of therapeutic follow-up for MDR-TB were exploited. The data collected was entered into an Excel file and exported to Epi Info 2012 versions 7.0 for analysis.
Results: One hundred and eight files were included. Male patients accounted for 62%, with a sex-ratio of 1.6. The mean age of patients was 34.6 years. Patients aged 18 to 39 represented 63.00% of the total. The occupational profile of patients was dominated by the unemployed (36.2%) and blue-collar workers (24.2%). The tonal audiogram was abnormal in 27.28% of cases. These abnormalities were manifested by hearing loss dominated by grade 1 deafness, found in 83.3% of patients at the start of MDR-TB treatment and in 81.9% of cases at the 4th month of treatment.
Conclusion: Grade 1 deafness is the most common audiometric abnormality found during treatment for multidrug-resistant tuberculosis (MDR-TB) in Bangui. They are observed in young adult males with low socio-economic status, living in very precarious conditions.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur N'dri Juliette Kadiané-Oussou Covid-19 : caractéristiques épidémio-cliniques et évolutives des patients observés à Bouaké (Côte d’Ivoire) de 2021 à 2022
N.J. Kadiané-Oussou, D. Koné, M.T. Yapo, J.M. Karidioula, S.C. Tiéoule, B.G.A.A.H. Toa, A. Sebime, Y.T. Aba, O. Kra - Côte d'Ivoire - pages 38-46


X

Docteur N'dri Juliette Kadiané-Oussou Covid-19 : caractéristiques épidémio-cliniques et évolutives des patients observés à Bouaké (Côte d’Ivoire) de 2021 à 2022 Covid-19 : caractéristiques épidémio-cliniques et évolutives des patients observés à Bouaké (Côte d’Ivoire) de 2021 à 2022 est évalué 1 étoiles

Auteurs : N.J. Kadiané-Oussou, D. Koné, M.T. Yapo, J.M. Karidioula, S.C. Tiéoule, B.G.A.A.H. Toa, A. Sebime, Y.T. Aba, O. Kra - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 38-46


Résumé

Introduction : Connaître le profil des patients atteints de COVID-19 permet de mieux y faire face. Notre objectif était de décrire les caractéristiques épidémiologiques, cliniques, et évolutives.
Patients et méthodes : Etude transversale menée entre juillet 2021 et septembre 2022 au CHU de Bouaké incluant 984 patients pris en charge pour COVID-19 confirmée. L’analyse des données a été effectuée à l’aide du logiciel Epi Info. 7.2.
Résultats : L’âge médian était de 40 ans [30-53 ans] et le sexe ratio de 1,02. La maladie touchait plus les agents de santé (20,3%). Sur 984 patients, on dénombrait 0,5% de vaccinés contre la COVID-19. Les antécédents étaient dominés par l’HTA (10,5%) et le diabète (5,6%). Le délai moyen de consultation était de 5,8 ± 8,7 jours. Les patients étaient symptomatiques dans 92,8% des cas avec des signes variés dont les principaux étaient la toux (71,7%), la fièvre (43,5%), la rhinorrhée (36,5%). L’agueusie et l’anosmie étaient présentes dans respectivement 23,1% et 21,7% des cas. Sur le plan évolutif, 165 patients (16,8%) ont été hospitalisés pour COVID-19 grave dont 38 pris en charge en réanimation (23,0%). Le facteur associé à la gravité de la maladie était l’âge avancé (p < 0,05). Le taux de létalité était de 7,1%.
Conclusion : La COVID-19 atteint majoritairement les sujets jeunes non-vaccinés. La forme symptomatique légère est prédominante et la gravité associée à l’âge avancé. Les mesures de lutte devraient donc s’adapter à cette réalité.


Summary
Covid-19: epidemiological and clinical characteristics of patients observed in Bouake (Ivory Coast) from 2021 to 2022

Introduction: Knowing the profile of patients with COVID-19 allows better management. Our objective was to describe the epidemiological, clinical, and evolutionary characteristics.
Patients and methods: Cross-sectional study conducted between July 2021 and September 2022 at the University Hospital of Bouake including 984 patients treated for confirmed COVID-19. Data analysis was performed using epi. Info 7.2 software.
Results: The median age was 40 years [30- 53 years] and the sex ratio was 1.02. The disease affected more health workers (20.3%). Of 984 patients, 0.5% were vaccinated against COVID-19. History was dominated by hypertension (10.5%) and diabetes (5.6%). The average consultation time was 5.8 ± 8.7 days. The patients were symptomatic in 92.8% of cases with various signs, the main ones being cough (71.7%), fever (43.5%) and rhinorrhea (36.5%). Ageusia and anosmia were present in 23.1% and 21.7% of cases respectively. In terms of evolution, 165 patients (16.8%) were hospitalized for severe COVID-19, 38 of whom were admitted to intensive care (23.0%). Factors associated with disease severity were advanced age (p < 0.05). The case fatality rate was 7.1%.
Conclusion: COVID-19 predominantly affects young unvaccinated subjects. The mild symptomatic form is predominant, and the severity associated with advanced age. Control measures should therefore be adapted to this reality.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Martial Coly Bop Evaluation de la charge de travail du personnel paramédical et de soutien du Service d’Accueil des Urgences du Centre Hospitalier Régional de Ziguinchor, Sénégal
M.C. Bop, B. Gueye, C.T. Diop, A. Faye, O. Ka - Sénégal - pages 47-55


X

Docteur Martial Coly Bop Evaluation de la charge de travail du personnel paramédical et de soutien du Service d’Accueil des Urgences du Centre Hospitalier Régional de Ziguinchor, Sénégal Evaluation de la charge de travail du personnel paramédical et de soutien du Service d’Accueil des Urgences du Centre Hospitalier Régional de Ziguinchor, Sénégal est évalué 1 étoiles

Auteurs : M.C. Bop, B. Gueye, C.T. Diop, A. Faye, O. Ka - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 47-55


Résumé

Introduction : Le fonctionnement (h24 et 7j/7), l’absence d’exigence de paiement préalable et de pièce d’identité entraînent une fréquentation sans cesse croissante des patients et des dysfonctionnements dans l’organisation des Services d’Accueil des Urgences (SAU). L’objectif de ce travail était d’évaluer la charge de travail du personnel paramédical et de soutien du SAU.
Méthodologie : L’étude était transversale, mixte et descriptive. Elle s’était déroulée, sur deux mois et quinze jours, du 4 mai au 19 juillet 2019. Le modèle d’analyse de la charge de travail était basé sur le prescrit, le réel et le subjectif. La population d’étude était constituée d’Infirmiers Diplômés d’Etat, d’Assistants Infirmiers d’Etat, d’Aides infirmiers, de filles de salle et d’agents. L’échantillon exhaustif comprenait dix-sept agents. Les données étaient collectées à travers la revue documentaire, l’observation participante active et l’entretien semi-directif.
Résultats : Dix-sept paramédicaux étaient enquêtés. Soixante-cinq pour cent (n = 11) des agents étaient des stagiaires, 23% des contractuels de l’hôpital (n = 4) et 12%, des agents de l’Etat (n = 2). Pour la plupart (76%, n = 13) des agents interrogés, la charge de travail était élevée. Elle était plus importante les samedis, lundis et vendredis, et durant les gardes de 20 heures à 8 heures. Les postes à charge de travail élevée étaient la gestion de l’accueil, la surveillance et l’administration des soins. La gestion de l’accueil occupait respectivement 52,77% et 26,38% du temps réglementaire (6 h pour la permanence et 12 h pour la garde). La surveillance et l’administration des soins présentaient respectivement 41,11% et 20,55% du temps réglementaire. Tous les infirmiers et auxiliaires travaillaient à temps plein avec un système de garde de 8 h à 14 h ou de 14 h à 20 h pour le jour et de 20 h à 8 h pour la nuit. Les infirmiers ne travaillaient que 44% du temps réglementaire. Le personnel infirmier n’avait pas une charge de travail élevée. Les infirmiers ne disposaient pas de protocoles affichés pour la réalisation des soins.
Conclusion : Le SAU n’a pas besoin d’augmentation du personnel. Cependant, il y a nécessité d’une réorganisation du travail et d’une mise en place d’un programme de formation en techniques de prise en charge des urgences.


Summary
Evaluation of the workload of paramedical and support staff in the Emergency Department of the Regional Hospital Centre of Ziguinchor (CHRZ), Senegal

Introduction: The 24-hour, 7-day-a-week operation of the Emergency Department (ED), and the absence of any requirement for advance payment or proof of identity, have led to ever-increasing patient numbers and dysfunctions in its organization. The aim of this study was to assess the work-load of paramedical and support staff in the Emergency Department.
Methodology: The study was cross-sectional, mixed, and descriptive. It took place, over two months and fifteen days, from May 4th to July 19th, 2019. The workload analysis model is based on the prescribed, the real and the subjective. The study population is made up of state registered nurses, state nurse assistants, nurse aides, ward girls and agents. The exhaustive sample comprises seventeen agents. Data were collected through document review, active participant observation and semi-structured interviews.
Results: Sixty-five percent of agents were trainees and 23% were hospital contract staff. For most (76%) of the agents interviewed, the workload was heavy. It was heaviest on Saturdays, Mondays, and Fridays, and during on-call duty from 8 pm to 8 am. The jobs with the heaviest workloads were reception management, surveillance, and care administration. Reception management took up 52.77% and 26.38% of regulatory time respectively (6 h on duty and 12 h on call). Supervision and care administration accounted for 41.11% and 20.55% of regulatory time respectively. All nurses and nursing auxiliaries worked full-time, on call from 8 a.m. to 2 p.m. or from 2 p.m. to 8 p.m. during the day, and from 8 p.m. to 8 a.m. at night. Nurses worked only 44% of the normal working hours. Nursing staff did not have a heavy workload. The nurses had no posted protocols for the provision of care.
Conclusion: The Emergency Department (ED) does not need an increase in staff. However, there is a need for work reorganization and a training program in emergency management techniques.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Adélaïde Hué Evaluation du risque podologique dans une population de patients diabétiques à Abidjan, Côte d’Ivoire
A. Hué, F. Kouassi, P. Koffi-Dago, C.N. Djegbo, M.M. Diallo, K. Soumaro, A. Yao, J. Danho, A. N’guessan, M. Fotso, J. Abodo, A. Lokrou - Côte d'Ivoire - pages 56-64


X

Docteur Adélaïde Hué Evaluation du risque podologique dans une population de patients diabétiques à Abidjan, Côte d’Ivoire Evaluation du risque podologique dans une population de patients diabétiques à Abidjan, Côte d’Ivoire est évalué 1 étoiles

Auteurs : A. Hué, F. Kouassi, P. Koffi-Dago, C.N. Djegbo, M.M. Diallo, K. Soumaro, A. Yao, J. Danho, A. N’guessan, M. Fotso, J. Abodo, A. Lokrou - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 56-64


Résumé

Contexte : Selon l’OMS, 50% du taux d’amputation est évitable grâce à un dépistage systématique des facteurs de risque d’ulcère du pied et une prise en charge adaptée. Ce dépistage permet une gradation du risque d’apparition de plaie du pied mais reste insuffisant. L’objectif de ce travail était d’évaluer le risque de survenue de lésion ulcérée du pied dans une population de patients diabétiques, de rechercher les facteurs associés, et évaluer les connaissances de ces patients concernant ce risque.
Matériel et méthodes : Etude épidémiologique, prospective, transversale et descriptive. Notre population d’étude était constituée de tout patient sans distinction de sexe et d’âge, diabétique de type 1 et de type 2 consultant ou hospitalisé au Service d’Endocrinologie Diabétologie (SED) du CHU de Yopougon durant la période du 3 mars au 3 septembre 2018.
Résultats : Au total 102 patients ont été inclus. L’âge moyen de nos patients était de 53,88 ans, avec des extrêmes de 17 ans et 81 ans. Notre population d’étude était constituée de 63 femmes et 39 hommes avec un sex-ratio de 0,62. L’HbA1c moyen était de 8,38%. On avait un haut risque podologique chez 32% des patients. Le risque de haut grade podologique était lié à l’âge (p = 0,009), à l’équilibre glycémique HbA1C (p = 0,02), aux antécédents de plaie au pied et la présence d’artériopathie oblitérant des membres inférieurs avec respectivement (p = 0,003) et (p = 0,02). Pour ce qui est des connaissances sur le risque podologique et la conduite à tenir devant une lésion du pied, nous avions 29,4% des patients qui marchaient souvent les pieds nus. Près des deux tiers ne consultaient pas leurs médecins en cas de lésions des membres inférieurs.
Conclusion : Plus du tiers des patients avait un haut grade de risque podologique, et un faible niveau de connaissance sur le risque podologique. D’où la nécessité d’améliorer les stratégies d’éducation des patients diabétiques et de dépistage du pied à risque dans notre région.


Summary
Assessment of foot risk in a population of diabetic patients in Abidjan, Ivory Coast

Background: According to the WHO, 50% of amputations can be avoided by systematic screening for foot ulcer risk factors and appropriate management. This screening enables the risk of foot ulcers to be graded but is still insufficient. The aim of the work was to assess the risk of occurrence of ulcerated lesions of the foot in a population of diabetic patients, to research the associated factors, and to assess the knowledge of these patients about this risk.
Material and methods: This was an epidemiological, prospective, cross-sectional, and descriptive study. Our study population consisted of any patient with diabetes regardless of gender and age, consulting or hospitalized in the Department of Diabetology Endocrinology of the Yopougon University Hospital during the period of study.
Results: A total number of 102 patients were included. The average age of our patients was 53.88 years, with a sex ratio of 0.62. The average HbA1c was 8.38%. There was a high podiatric risk in 32% of patients. The risk of high podiatric grade was related to age (p = 0.009), HbA1C glycaemic balance (p = 0.02), history of foot ulcers and the presence of obliterating arteriopathy of the lower limbs with p = 0.003 and p = 0.02 respectively. In terms of knowledge of the podiatric risk and what to do when faced with a foot lesion, it turned out that 29.4% of patients walked barefoot. Nearly two-thirds of them did not consult their doctors in the event of lower limb lesions.
Conclusion: More than a third of the patients had a high grade of podiatric risk, and a low level of knowledge about podiatric risk. Hence the need to improve strategies for educating diabetic patients and screening for at-risk feet in our region.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 7101 - Janvier  2024

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments