Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 189-195

Contacter Monsieur Seydou Sy Infections urinaires du sujet âgé : aspects épidémio-cliniques et bactériologiques dans le service de néphrologie du CHU du Point G (Mali)note

Auteurs : S. Sy, M. Samake, A.S. Fofana, A.D. Fongoro, M. Sidibe, A. Kodio, D. Maiga, A.M. Dolo, N. Coulibaly, H. Yattara, D. Sy, A. Soukho Kaya, S. Dao, S. Fongoro - Mali


Résumé

Introduction : Les Infections Urinaires (IU) du sujet âgé sont très fréquentes et de symptomatologie clinique polymorphe. Il s’agit d’un problème de santé publique tant par la prise en charge que par le coût qu’elles génèrent. L’objectif de notre étude était d’étudier les aspects épidémiologiques, cliniques, bactériologiques de l’IU chez la personne âgée.
Patients et méthodes : il s’agissait d’une étude rétrospective de 82 observations d’IU chez le sujet âgé, colligées dans le service de Néphrologie du CHU Point G entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2017. Les patients âgés de moins de 65 ans n’étaient pas inclus quel que soit le sexe.
Résultats : Il y avait 57,3% de femmes et 42,7% d’hommes. La moyenne d’âge était de 84 ans avec des extrêmes de 65 ans et 102 ans. Les formes cliniques observées ont été par ordre de fréquence : la bactériurie asymptomatique (40,24%), la pyélonéphrite aiguë (25,61%), la cystite (24,39%) et la prostatite (9,76%). Les bacilles à Gram négatifs étaient impliqués dans 73,17% des IU dont 56,7% des cas d’infection à E. coli. Les anomalies urologiques sous-jacentes à l’IU décelées à l’échographie étaient fréquentes (62,6%). L’évolution sous traitement antibiotique a été marquée par 3 cas de réinfection aux germes différents.
Conclusion : L’infection urinaire représente un facteur non-négligeable de morbi-mortalité chez le sujet âgé. Le sexe féminin était nettement plus concerné. Les manifestations cliniques sont souvent frustrées et trompeuses chez un patient polypathologique et polymédiqué.

Summary
Urinary tract infections in the elderly: epidemiological and bacteriological aspects in the nephrology department of the University Teaching Hospital of Point-G (Mali)

Introduction: Urinary tract infections (UTIs) in the elderly are very common and have a wide range of clinical symptoms. They are a public health problem, both in terms of management and cost. The aim of our study was to study the epidemiological, clinical, bacteriological aspects of UTI in the elderly.
Patients and methods: This was a retrospective study of 82 observations of UTI in the elderly, collected in the Nephrology Department of the Point G University Hospital between January 1st, 2016, to December 31st, 2017. Patients under 65 years of age were not included, regardless of sex.
Results: 57.3% were women and 42.7% men. The mean age was 84 years, with extremes of 65 and 102 years. The clinical forms observed were, in order of frequency: asymptomatic bacteriuria (40.24%), acute pyelonephritis (25.61%), cystitis (24.39%) and prostatitis (9.76%). Gram-negative bacilli were involved in 73.17% of UTIs, including 56.7% of cases of infection with E. coli. Urological abnormalities underlying the UTI detected on ultrasound were frequent (62.6%). Progression under antibiotic treatment was marked by 3 cases of reinfection with different germs.
Conclusion: urinary tract infection is a significant contributor to morbidity and mortality in the elderly. Females were significantly more affected. Clinical manifestations are often frustrating and misleading in patients with multiple pathologies and multiple medications.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 421 fois, téléchargé 22 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_cooper
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !