Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Cooper - 3 mars 2024 : journée mondiale de l'audition - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7105 - Mai 2024 - pages 306-370

Contacter Docteur Assata Sylla Audit des décès dans le service de neurologie au Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké (Côte d’Ivoire) de 2017 à 2021note

Auteurs : A. Sylla, H.A. Karidioula, A. Gnazégbo, K.E. Bony, Y.T. Koffi, A. Touré, A.K. Koné Bah, R. Konan, A.E. Kouamé-Assouan, A.F. Akani, B.D. Kouassi, R. Konan, W.C. Koffi Kouakou - Côte d'Ivoire


Résumé

Introduction : L’audit de la mortalité est un moyen de documenter les causes d’un décès et les facteurs qui y ont contribué. Notre objectif était d’identifier les facteurs impliqués dans la survenue des décès afin de réduire le taux de mortalité dans le service de neurologie.
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive allant de 2017 à 2021 qui a eu lieu dans le service de neurologie du Centre Hospitalier Universitaire de Bouaké. Nous avons inclus dans notre étude les dossiers des patients hospitalisés et décédés pendant leur séjour dans ledit service.
Résultats : Sur un total de 1718 patients hospitalisés pendant la période d’étude, 165 patients sont décédés soit un taux de mortalité de 9,60%. L’âge moyen des patients était de 60 ± 45 ans. On notait une prédominance du sexe masculin avec un sex-ratio de 1,16. La mortalité était de 38,8% chez les sujets qui avaient un âge supérieur à 65 ans. Chez les patients décédés, l’hypertension artérielle s’est avérée être le facteur de risque prédominant, touchant 67,1% d’entre eux. Dans 52,5% des cas le décès survenait durant les trois premiers jours d’hospitalisation. Le taux de mortalité proportionnelle était prédominant dans le groupe des Accidents Vasculaires Cérébraux Ischémiques (55,06%) (AVCI). Les complications infectieuses évitables, qui sont la principale cause de décès, étaient représentées par les pneumopathies d’inhalation, responsables de 21,8% des décès suivies des septicémies avec un taux de 18,50%.
Conclusion : les AVC demeurent la première cause de décès, il est impératif d’assurer une prise en charge rapide et optimale afin de réduire les risques de complications.

Summary
Audit of deaths in the neurology department at the University Teaching Hospital of Bouake (Ivory Coast)

Introduction: Mortality audit is a way of documenting the causes of a death and the factors that contributed to it. Our objective was to identify the factors involved in the occurrence of deaths to reduce the mortality rate in the neurology department.
Patients and methods: This is a retrospective descriptive study ranging from 2017 to 2021 which took place in the neurology department of the Bouake University Hospital Center. We included in our study the files of patients hospitalized and who died during their stay in the said service.
Results: Out of a total of 1718 patients hospitalized during the study period, 165 patients died, representing a mortality rate of 9.60%. The average age of the patients was 60 ± 45 years. There was a predominance of the male sex with a sex-ratio of 1.16. Mortality was 38.8% in subjects aged over 65 years. In patients who died, high blood pressure was found to be the predominant risk factor, affecting 67.1% of them. In 52.5% of cases death occurred during the first three days of hospitalization. The proportional mortality rate was predominant in the ischemic stroke (55.06%) (DALY) group. Avoidable infectious complications, which are the main cause of death, were represented by aspiration pneumonia, responsible for 21.8% of deaths followed by septicemia with a rate of 18.50%.
Conclusion: Strokes remain the leading cause of death, it is imperative to ensure rapid and optimal care to reduce the risk of complications.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 456 fois, téléchargé 32 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_biogaran
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_aldounion
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !