retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Cooper - 3 mars 2024 : journée mondiale de l'audition - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 69-75

Contacter Docteur Fabien Gael  Mouamba Panorama des tumeurs malignes du tractus digestif au CHU de Brazzaville. Aspects épidémiologiques et anatomo-pathologiquesnote

Auteurs : F.G. Mouamba, R.S. Ngami, L.O. Mozoma, C.G. Bizib Ntiakoulou, D.H. Bompangue Mbengui, J.M. Sirime Ngandzo, J.F. Peko - Congo-Brazzaville


Résumé

Introduction : Ce travail a abordé les cancers primitifs du tractus digestif, c’est-à-dire de l’œsophage au canal anal, en passant par l’estomac, le duodénum, le jéjuno-iléon, et le recto-côlon, avec pour objectif d’en étudier les aspects épidémiologiques et histo-morphologiques.
Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude descriptive transversale, qui a intéressé tous les cas des cancers du tractus digestif, avec diagnostic histologique disponible, au laboratoire d’Anatomie et de Cytologie Pathologiques du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville dans la période allant de janvier 2018 à décembre 2022.
Résultats : Les tumeurs malignes ont constitué 28,8% de l’ensemble de la pathologie du tractus digestif. L’âge médian a été de 56 ans. La tranche d’âge de 60 à 70 ans a été la plus concernée. Le sex-ratio était de 1,1. La localisation la plus fréquente a été le segment recto-colique avec 62,1%, suivi de l’estomac avec 25,8%. L’œsophage, le grêle et le canal anal ont représenté 4,4%, 3,3% et 4,4%. Dans 95%, il s’est agi des carcinomes, parmi lesquels 92,5% d’adénocarcinome, 6,4% de carcinome épidermoïde, et 1,1% de carcinome neuroendocrine. Les tumeurs non-épithéliales qui ont représenté 5% des cancers, étaient constituées des GIST dans 66,6%, des lymphomes de type MALT (22,2%) et d’un cas de sarcome fusocellulaire de haut grade.
Conclusion : Cette étude renseigne de façon globale sur les aspects épidémiologiques et histologiques des cancers du tractus digestif en milieu hospitalier et constitue le point de départ d’autres études, segment digestif par segment digestif, en tenant compte des particularités liées à chaque localisation.

Summary
Panorama of epidemiological and anatomo-pathological aspects of malignant tumors of the digestive tract in Brazzaville

Introduction: This work addressed primary cancers of the digestive tract, i.e. from the esophagus to the anal canal, via the stomach, duodenum, jejuno-ileum, and recto-colon, with the aim of studying the epidemiological and histo-morphological aspects.
Materials and methods: This is a cross-sectional descriptive study, which involved all cases of cancers of the digestive tract, with histological diagnosis available, at the Laboratory of Pathological Anatomy and Cytology of the University Hospital of Brazzaville in the period from January 2018 to December 2022.
Results: Malignant tumors constituted 11.5% of cancers and 28.8% of digestive tract pathology. Malignant tumors accounted for 28.8% of all pathology of the digestive tract. The median age was 56 years. The 60 to 70 age group was the most affected. The sex-ratio was 1.1. The most frequent location was the recto-colonic segment with 62.1%, followed by the stomach with 25.8%. The esophagus, small intestine, and anal canal accounted for 4.4%, 3.3%, and 4.4%. Ninety-five percent were carcinomas, including 92.5% adenocarcinoma, 6.4% squamous cell carcinoma, and 1.1% neuroendocrine carcinoma. Non-epithelial tumors, which accounted for 5% of cancers, consisted of GIST in 66.6%, MALT-like lymphomas (22.2%) and one case of high-grade spindle cell sarcoma.
Conclusion: This study provides comprehensive information on the epidemiological and histological aspects of cancers of the digestive tract in hospitals and is the starting point for other studies, digestive segment by segment, taking into account the particularities related to each location.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1048 fois, téléchargé 37 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_biogaran
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_aldounion
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !