retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Santé mentale : Le Grand Libreville, un « asile psychiatrique » à ciel ouvert

Gabon Review | Gabon | 10/05/2023 | Lire l'article original

En juillet 2020, le ministère de la Santé, par l’entremise du Centre national de santé mentale (CNSM), avait relancé l’opération dite de «ramassage» des malades mentaux dans la capitale. Elle devait définitivement mettre un terme au triste spectacle auquel on assiste dans les différentes communes du Grand Libreville. Le phénomène interpelle et inquiète davantage.

Lors du lancement de l’opération dite de « ramassage » des malades mentaux dans la capitale gabonaise, le ministère de la Santé laissait entendre que tous seront pris en charge à l’hôpital psychiatrique de Melen. Sauf qu’après ce qui ressemble à un tapage médiatique, les communes du Grand Libreville ont de nouveau sombré dans le spectacle désobligeant des malades mentaux.

Le nombre de personnes souffrant d’une maladie mentale tend en effet à s’accroître au Gabon. À chaque coin de rue, on rencontre des personnes souffrant de cette pathologie, abandonnées à elles-mêmes. Nues ou vêtues de haillons, il n’était pas rare de voir ces personnes atteintes de troubles mentaux ou neurologiques déambuler dans la ville. D’autres s’étaient même construit des abris de fortune en guise d’habitation, un peu partout dans la cité.

Les ramassant et les confinant à l’hôpital psychiatrique de Melen, l’autre objectif, au-delà de leur prise en charge, avec l’ambition d’atteindre « zéro malades mentaux dans les communes du Grand Libreville », était la beauté du Grand Libreville et favoriser l’attractivité de Libreville et ses environs.  Mais, cet objectif semble avoir déjà été abandonné et oublié.

La présence des malades mentaux dans toute la capitale semble ne plus gêner personne, et pour cause, rien n’est fait pour que ces personnes soient prises en charge par les services compétents. Or, en les ramenant au Centre de Melen, Guy Patrick Obiang Ndong souhaitait exploiter le fort potentiel de cette structure en lui rendant également ses lettres de noblesse.

« Il faudrait véritablement que cet hôpital joue son rôle pour que les populations gabonaises ne puissent plus chercher où aller consulter où se faire prendre en charge, lorsque les personnes se retrouvent avec des maladies aussi bien psychiatriques que psychologiques », avait-il déclaré...

Lire la suite sur le site Gabon Review

Tous les articles

ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_bailly
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_salvat
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !