retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Santé : Rotary Club sensibilise à la résurgence des maladies mentales

Adiac Congo | Congo-Brazzaville | 30/01/2024 | Lire l'article original

Le Rotary Club "Brazza téléma" a organisé, à Brazzaville, une conférence-débat pour sensibiliser ses membres et l’opinion à la problématique de la santé mentale. Il ressort qu’au Congo, la pathologie constitue un véritable problème de santé publique.

La conférence-débat a été animée par le Pr Alain Maxim Mouanga, neurologue et psychiatre au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B), sur le thème « Santé mentale et énergie mentale : facteurs de promotion, développement personnel et croissance collective ». Elle a réuni une centaine de rotariens venus de Brazzaville, de Pointe-Noire, de Yaoundé au Cameroun et quelques individualités.

Dans son exposé, le Pr Alain Maxim Mouanga a défini le terme « santé mentale » comme étant le bien-être mental psychique, émotionnel et cognitif ou une absence de trouble mental. Le terme, a-t-il précisé, ne renvoie pas ipso facto à un état de démence tel que le commun des mortels l’entend, c’est aussi un ensemble de maladies qui affectent le mental de l’homme.

Au Congo, a soutenu le conférencier, la santé mentale revêt une urgence nationale, au regard de l’ampleur de la situation mais surtout du déficit inédit en personnel soignant.

« Le Congo ne compte à ce jour que quatre médecins psychiatres seulement dont trois exercent à Brazzaville et un seul à Pointe-Noire. En plus, le pays ne dispose pas de centres de prise en charge spécialisés dans le domaine. La pathologie gagne du terrain dans le pays. Au niveau mondial, 800 millions de personnes souffrent des troubles mentaux graves », a souligné le Pr Alain Maxim Mouanga.

Pas de structures de prise en charge

Au plan national, a alerté le spécialiste, la situation est catastrophique. Le pays manque de psychiatres infanto-juvéniles, pas de prise en charge de l’autisme ni d’hôpitaux psychiatriques. Le Congo ne dispose non plus de centres d’hébergement des malades mentaux, ce qui favorise leur errance dans la ville.

Lire la suite sur le site Adiac Congo

Tous les articles

Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_cooper
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !