retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

L’insuffisance veineuse, l’une des causes de l’ulcère de Buruli

ACP Congo | Congo-Kinshasa | 09/05/2024 | Lire l'article original

Kinshasa, 09 mai 2024 (ACP).- L’insuffisance veineuse (maladie veineuse chronique) est l’une des causes des plaies chroniques telle que l’ulcère de Buruli appelé « Mbasu », a appris l’ACP jeudi au cours d’une conférence à Kinshasa, en République Démocratique du Congo (RDC).

« L’insuffisance veineuse est l’une des causes des plaies chroniques comme le Mbasu. Elle crée une hyperpression qui est à l’origine des ulcères aux membres inférieurs », a déclaré le Dr Benjamin Tatete, chirurgien vasculaire et phlébologue.

Il a souligné que les ulcères sont donc un symptôme, une manifestation de la maladie de nature vasculaire au niveau de la peau. Dans ce cas, la cause est veineuse artérielle ou veineuse microcirculatoire.

Le Dr Tatete, qui est aussi le fondateur du centre de référence moderne dans le traitement de Mbasu (TVC medical » a fait savoir que l’objectif principal de cette conférence est de prévenir cette maladie ignorée en RDC à causes des croyances culturelles et autres.

Pour lui, plus de 90% des ulcères des jambes sont d’origine vasculaire selon des recherches réalisées depuis 7 ans par son à Kinshasa, affirmant que l’ulcère veineux est fréquent au sein de la société congolaise et sa prise en charge motive rarement le corps médical non averti.

« Les ulcères sont lents à guérir, voire même dans un stade avancé, ils nécessitent l’amputation. Il est important que sur base d’un diagnostic précis, que le patient fasse l’objet d’une prise en charge spécialisée, soit résidente, soit ambulatoire pour une meilleure qualité de vie ainsi qu’une maîtrise dans les dépenses liées à la santé », a-t-il indiqué.

Lire la suite sur le site ACP Congo

Tous les articles

ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_cooper
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !