retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6702 - Février 2020 - pages 105-114

photo_auteur Etude rétrospective des facteurs liés à la réanimation néonatale en Guinéenote

Auteurs : M.S Cherif, F. Camara, A. Kone, F. Cherif, I. S. Diallo, I. Conde, F.B. Diallo, M. Diakite, M. Diaby, H. Dia, M.P. Diallo - Guinée


Résumé

Introduction : La mortalité néonatale évitable figure parmi les défis a relevé pour atteindre les objectifs nationaux de santé et de développement. Peu ou pas de données disponibles sur les facteurs associés à la réanimation du nouveau-né en Guinée. Malgré développement à l’échelle nationale de la réanimation néonatale de base. L'objectif de ce travail était d'identifier les facteurs de risque maternel et néonatale associés à la réanimation néonatale en Guinée.
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective de six mois qui avait inclus 294 nouveau-nés reçu dans l'unité de néonatologie, Nous avons utilisé la régression logistique pour identifier les facteurs associes à cette réanimation de base à l’INSE de Guinée.
Résultats : Au total, 294 nouveau-nés ont été admis en soins intensifs néonataux. L'âge médian de la mère était de 24,7 ans [IQR : 20-29]. Les Primigestes représentaient 38,7% et 42,8% avaient des antécédents de fièvre lors de l'accouchement et la césarienne représentait 27,8%. L'âge médian des nouveau-nés admis dans l’unité était de 3,8 jours [IQR : 0,1-4]. Le poids médian était de 2504,4 grammes [IQR : 1825-3050] et 61,5% étaient des mâles. Un total de 122 (41,9%) nouveau-nés ont été réanimés. L'analyse multivariée a révélé que l’absence du premier cri du nouveau-né [p < 0,001] et le retard de croissance intra-utérine [p = 0,036] étaient des facteurs indépendamment associes à la réanimation néonatale. La proportion des nouveau-nés décédés était moins élevée chez les réanimés (35.5%).
Conclusion : L’absence du premier cri du nouveau-né et le retard de croissance intra-utérine sont des facteurs qui sont significativement associes à la réanimation. La réduction de la mortalité néonatale doit être considérée comme une priorité pour réduire la mortalité néonatale en Guinée. Notre étude constitue une base de données probantes pour orienter les futures politiques et investissements en matière de réanimation néonatale.

Summary
Retrospective study of factors related to neonatal resuscitation in Guinea

Introduction: Avoidable neonatal mortality is among the challenges in achieving national health and development goals. There is paucity on data describing factors associated with newborn resuscitation in Guinea. Despite the nationwide development of basic neonatal resuscitation. Objective of study was to determine maternal and neonatal risk factors associated with neonatal resuscitation in Guinea.
Patients and methods: Two hundred and ninety-four newborns were received in neonatology unit for six months, we used logistic regression to identify the factors associated with the basic resuscitation at INSE Guinea.
Results: A total of 294 newborns were admitted to neonatal intensive care. The median mother age was 24.7 years [IQR: 20-29]. Primigest accounted for 38.7% and 42.8% of the history of fever during delivery and caesarean section accounted for 27.8%. The median age of newborns was 3.8 days [IQR 0.1-4]. The median weight was 2504 grams [IQR 1825 - 3050] and 61.5% were males. A total of 122 (41.9%) newborns were resuscitated. Multivariate analysis revealed that the lack of neonate first cry [p < 0.001] and intrauterine growth restriction [p = 0.036] were significantly associated with resuscitation. The proportion of death was lower among resuscitated newborns (35.5%).
Conclusion: The absence of the first cry of the newborn and intrauterine growth retardation are significantly associated with resuscitation. The reduction of neonatal mortality should be considered as a priority to reduce neonatal mortality in Guinea. Our study provides an evidence base for future policies and investments in neonatal resuscitation.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 6559 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_biogaran
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_aldounion
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !