retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



L'anémie, détectez-là tôt, soignez-là mieux ! - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6903 - Mars 2022 - pages 141-146

photo_auteur Bloc atrioventriculaire révélateur d’une myocardite chez un patient infecté par SARS Cov-2 à Cotonounote

Auteurs : D.J.A. Sonou, P.M. Adjagba, M. Hounkponou, D.M. Houennassi - Bénin


Résumé

Introduction : Le retentissement cardiovasculaire de l’infection à SARS CoV-2 chez les sujets noirs a très peu été décrit dans la littérature. Cet article rapporte un cas de myocardite au cours de cette virose.
Cas clinique : Il s’agit d’une femme de 63 ans hypertendue diabétique, dont la symptomatologie a débuté par des douleurs thoraciques et qui a été admise dans un tableau d’état de choc cardiogénique associé à une bradycardie sévère à 25 bpm sur bloc atrioventriculaire complet. La troponinémie était élevée à 33769,8 ng/mL et les NT-proBNP supérieurs à 25000 pg/mL. L’échocardiographie transthoracique avait montré des anomalies de la cinétique segmentaire du ventricule gauche avec fraction d’éjection préservée et une dysfonction du ventricule droit. Le scanner thoracique a fait le diagnostic d’infection à SARS CoV-2 en montrant des opacités pulmonaires centrales et périphériques en verre dépoli. Le test Polymerase Chain Reaction (PCR) SARS CoV-2 était négatif à 2 reprises. Après la mise en place d’une sonde entraînement électrosystolique temporaire, héparinothérapie, association ceftriaxone et antiviraux, l’évolution a été marquée par une amélioration clinique initiale puis par une dégradation secondaire avec aggravation du syndrome inflammatoire biologique contrastant avec la régression du trouble conductif et de la souffrance myocardique. La patiente est décédée au 12ème jour d’hospitalisation.
Conclusion : Ce cas clinique démontre l’existence de troubles conductifs de haut degré chez les patients atteints de l’infection à coronavirus. Une surveillance électrocardiographique rapprochée s’avère nécessaire en cas de souffrance myocardique chez ces patients.

Summary
Atrioventricular block revealing myocarditis in a patient infected with SARS Cov-2 in Cotonou

Introduction: The cardiovascular impact of SARS CoV-2 infection in black subjects is poorly described in the literature. This article reports a case of myocardial injury during this viral infection.
Case report: A 63-year-old, hypertensive and diabetic woman whose symptomatology started with chest pain, was admitted in cardiogenic shock associated with severe bradycardia at 25 bpm due to complete atrioventricular block. Troponinemia was elevated at 33769.8 ng/mL and NT-proBNP greater than 25,000 pg/mL. Transthoracic echocardiography had shown abnormalities of left ventricular segmental kinetics with preserved ejection fraction and right ventricular dysfunction. The chest Computed Tomography (CT) scan diagnosed SARS CoV-2 infection by showing central and peripheral ground-glass opacity of the lungs. The SARS CoV-2 PCR test was negative twice. After a temporary transvenous cardiac pacing, heparin therapy, a combination of Ceftriaxone and antivirals, the evolution was marked by an initial clinical improvement followed by a secondary deterioration with aggravation of the biological inflammatory syndrome contrasting with the regression of atrioventricular block and myocardial injury. Death occurred on the 12th day of hospitalization.
Conclusion: This clinical case demonstrates the existence of high degree conductive disorders in patients with coronavirus infection. A close electrocardiographic monitoring is necessary in case of myocardial damage in these patients.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 5715 fois, téléchargé 5 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_crosspharm
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_faes
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !