retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 101-108

photo_auteur Etiologies et prise en charge chirurgicale des ischémies aiguës des membres inférieurs au Centre Hospitalier de Soavinandriananote

Auteurs : Z.L. Randimbinirina, T. Rajaobelison, M. Lovasoa Mampiadana, H.F. Randrianandrianina, A.J.C. Rakotoarisoa, T.M.A. Rajaonanahary - Madagascar


Résumé

Introduction : La prise en charge des ischémies aiguës des membres inférieurs reste encore mal codifiée à Madagascar. L’objectif de la présente étude était de déterminer les étiologies et décrire la prise en charge chirurgicale des ischémies aiguës des membres inférieurs au Centre Hospitalier de Soavinandriana (Cenhosoa).
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive s’étalant entre janvier 2012 à décembre 2021, réalisée au Service de Chirurgie Vasculaire du Cenhosoa. Tous les dossiers des patients opérés pour une ischémie aiguë des membres inférieurs étaient éligibles. Les données sociodémographiques, étiologies, les aspects diagnostiques, la prise en charge chirurgicale et les résultats ont été analysés.
Résultat : Quatre-vingt-quatorze cas étaient enregistrés, incluant 61 hommes (64,89%) et 33 femmes (35,10%). L’âge moyen était 57,18 ± 14,63 ans. Les étiologies étaient d’origine embolique (72,34%) et thrombotique (27,65%). L’arythmie cardiaque (54,25%) était le principal facteur de risque de l’embolie artérielle. La majorité des patients (70,21%) était admis dans un tableau d’une ischémie stade III de Rutherford. L’obstacle siégeait principalement au niveau de l’artère fémorale (61,70%). Les gestes chirurgicaux effectués étaient une revascularisation dans 29,78% des cas avec une embolectomie à la sonde de Fogarty (64,28%) et une thrombo-endartériectomie (35,71%). Le taux de mortalité hospitalière était 4,25%.
Conclusion : L’embolie d’origine cardiaque était la principale étiologie d’une ischémie aiguë des membres inférieurs dans notre étude. La possibilité de geste de revascularisation est faible dans notre pratique à cause du retard de prise en charge.

Summary
Etiology and surgical management of acute lower limb ischemia in Soavinandriana Hospital Center (Cenhosoa)

Introduction: The management of acute ischemia of the lower limbs is still poorly codified in Madagascar. The aim of this study was to determine etiology and describe surgical management of acute lower limb ischemia in Soavinandriana Hospital Center.
Patients and methods: A retrospective and descriptive study was carried out at the at Vascular Surgical Unit in Soavinandriana Hospital Center. All patients undergoing surgical procedures for an acute lower limb ischemia between January 2012 to December 2021, were included. Demographic data, etiology, diagnosis, surgical procedures, and outcomes were analyzed.
Results: Ninety-four cases were recorded, including 61 males (64.89%) and 33 women (35.10%). The average age was 57.18 ± 14,63 years old. The etiology were embolism (72.34%) and thrombosis (27.65%). Heart arrhythmia (54.25%) was the leading cause of arterial embolism. The majority of patients (70.21%) were admitted with signs of Rutherford category III ischemia. The commonest site of arterial obliteration was femoral artery (61.70%). Surgical procedures were revascularization in 29.78% of cases with embolectomy by using Fogarty (64.28%) and thromboendarterectomy (35.71%). The hospital mortality rate was 4.25%.
Conclusion: Cardiac embolism was the commonest cause of acute lower limb ischemia in our study (72,34%). There was little chance for surgical revascularization in our practice due of delayed of management.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1239 fois, téléchargé 21 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

vig_epu2
Place de la bithérapie dans la prise en charge de l'hypertension artérielle - Professeur Dadhi Balde, cardiologue - Guinée

encart_diam_bouchara
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_ferrer
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !