retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7103 - Mars 2024 - pages 181-187

photo_auteur Facteurs associés aux accouchements à domicile en zone semi-urbaine : cas de la commune de Bimbo en République Centrafricainenote

Auteurs : T.C.B Songo-Kette Gbekere, G.D. Kossa-Ko-Ouakoua, H.J. Bendot Gueguet Yacka Kongo Holibalomon, K. Mbano-Dede Matike Ayamboka, N.R. Ngbale, A. Sepou - Centrafrique


Résumé

Introduction : L’Accouchement A Domicile (AAD) demeure encore l’une des principales causes de morbidité et de mortalité maternelles et néonatales dans la plupart des pays en développement. L’insuffisance des connaissances sur les facteurs qui amènent les femmes à accoucher à domicile dans notre contexte nous a conduits à réaliser ce travail.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude prospective, descriptive et analytique sur une période de 6 mois au sein de la Maternité de l’Hôpital de District de Bimbo. Une interview semi dirigée a été conduite avec les accouchées reçues en consultation post-natale (CPN) dans les 30 jours suivant l’accouchement.
Résultats : Deux-cent trois femmes ayant accouché à domicile ont été enregistrées sur un total de 1.471 accouchements. La fréquence des AAD était 13,8 %. La moyenne d’âge était de 29,6 ± 6 ans. Les femmes ayant accouché à domicile étaient principalement des multipares (57,6%), avec un faible niveau d’instruction (89,1%), et n’exerçant pas une activité génératrice de revenus (44,3%). Les consultations prénatales étaient insuffisantes chez 90% d’entre elles. A l’analyse multivariée, les facteurs statistiquement associés à l’accouchement à domicile étaient l’âge maternel avancé (p < 0,001), le faible niveau d’instruction de la femme et son conjoint (p < 0,001), le faible revenu mensuel du couple (p = 0,0011), l’éloignement de la formation sanitaire (p < 0,001), la multiparité (p < 0,0001), les CPN tardives ou inexistantes (p < 0,0001), la méconnaissance des signes du travail et de danger au cours de la grossesse (p < 0,0001).
Conclusion : L’AAD est encore une préoccupation dans notre contexte. Toute action visant à en réduire sa fréquence doit porter sur un rapprochement de l’offre de soins au cours de la grossesse et de l’accouchement auprès des communautés.

Summary
Factors associated with home birth in semi-urban areas: case of the commune of Bimbo in the Central African Republic

Introduction: Home birth still remains one of the leading causes of maternal and neonatal morbidity and mortality in most developing countries. The lack of knowledge on the factors that lead women to give birth at home in our context led us to carry out this work.
Methodology: This was a prospective, descriptive, and analytical study over a period of 6 months in the Maternity Ward of Bimbo District Hospital. A semi-directed interview was conducted with the mothers received in postnatal consultation (PNC) within 30 days of delivery.
Results: 203 women who gave birth at home were registered out of a total of 1,471 deliveries. The frequency of home birth was 13.8%. The average age was 29.6 ± 6 years. Women who gave birth at home were mainly multiparous (57.6%), with a low level of education (89.1%), and not carrying out an income-generating activity (44.3%). Prenatal consultations were insufficient in 90% of them. In multivariate analysis, the factors statistically associated with home birth were advanced maternal age (p < 0.001), low level of education of the woman and her spouse (p < 0.001), low monthly income of the couple (p =0.0011), distance from health facility (p < 0.001), multiparity (p < 0.0001), late or non-existent PNCs (p < 0.0001), lack of knowledge signs of labor and danger during pregnancy (p < 0.0001).
Conclusion: Home birth is still a concern in our setting. Any action aimed at reducing its frequency must focus on bringing the supply of care during pregnancy and childbirth closer to the communities.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 986 fois, téléchargé 35 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Centrafricains - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_bailly
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_salvat
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !