Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Mères, allaitez ! - 16/12/2014 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Le taux d’allaitement maternel exclusif au Cameroun n’est que de 20%, ce qui est un problème. Dans le Nord et l’Extrême-Nord, les taux d’allaitement sont les plus bas ». Le Dr Jeanne Ejigui, nutritionniste à l’Unicef, a une fois de plus tiré la sonnette d’alarme vendredi à Douala. C’était lors d’un briefing organisé à la délégation régionale de la Santé publique pour le Littoral, dans le cadre des journées nationales de promotion de l’allaitement maternel, du 11 au 13 décembre 2014. Thème, « Allaitement maternel : un défi gagnant pour la vie ? ».

Il était notamment question lors des échanges avec les responsables de districts de santé, de maternité, d’associations et les journalistes présents, de mettre en avant la nécessité de nourrir les enfants au sein. Durée recommandée, jusqu’à l’âge de deux ans. Avec un allaitement maternel exclusif de 0 à 6 mois. Par exclusif, il faut bien comprendre que même l’eau n’est pas permise.

Les discussions se sont appuyées sur deux présentations rappelant les bienfaits de l’allaitement maternel autant pour le bébé que pour la mère, la famille et même la société. La pratique ayant aussi des avantages économiques pour les ménages. Mais au préalable, le Dr Jacques Georges Otti de la délégation régionale du Minsanté est revenu sur le but de ces journées de promotion : « Informer le public sur les liens entre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et l’allaitement maternel. Sensibiliser la communauté sur les actions à entreprendre pour promouvoir, soutenir et protéger l’allaitement maternel ».

D’où le choix très ciblé du panel. Parmi les participants au briefing, Louise Tamssar, déléguée de Maleo Santé+, association de promotion de santé à Douala. Elle a notamment énoncé quelques freins à l’allaitement maternel, entre autres l’ignorance, la recherche du gagne-pain. Elle demande : « Dans une ville comme Douala, combien de femmes s’asseyent pendant 20 bonnes minutes pour nourrir leur bébé ? ». Elle évoque aussi des idées reçues qui veulent qu’une femme enceinte ou qui allaite ne peut pas avoir de relations sexuelles. Abandonnée, la mère n’est pas toujours dans les meilleures dispositions pour s’occuper de son enfant au mieux de ses possibilités.

Rita DIBA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !