Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Malformations uro-génitales : 15 cas opérés à HGOPY - 12/12/2014 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C’est avec un sourire radieux que la maman de Khloe Boeny Kouam, âgée de trois ans, a accueilli l’équipe conduite par le ministre de la Santé publique (Minsanté), André Mama Fouda jeudi à l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé (Hgopy). Cette fillette vient de subir une vaginoplastie, opération du vagin pour libérer les voies de l’accouchement. « Dès sa naissance, nous avons constaté que ses parties vaginales n’étaient pas visibles pourtant toutes les radiographies ont montré que les parties internes à l’exemple de l’utérus n’ont aucun problème. Ce qui veut dire qu’elle ne pouvait pas faire d’enfants sans opération », explique la mère de la fillette. Dans la salle d’hospitalisation attenante, c’est Jacques Melong, âgé d’environ 17 ans qui fait des mouvements sans ressentir aucune douleur au niveau de ses parties génitales. « Je me sens bien », assure-t-il fièrement.

Ces enfants subissent depuis le 5 décembre dernier des interventions chirurgicales suite à des anomalies de la verge chez le petit garçon et celles de la vulve chez la petite fille. Cette semaine, le bilan affiche 15 cas opérés. « Ça fait cinq ans que nous menons ces campagnes et nous avons déjà opéré à peu près 150 enfants. La semaine prochaine, le Pr. Mouafo, le chirurgien camerounais va en opérer six. Et nous espérons que l’équipe camerounaise va continuer l’opération », a déclaré le Pr. Claude Le Coultre de la Fondation pour la protection de l’enfance et l’action humanitaire, une ONG Suisse.

Après cette visite de courtoisie aux malades, André Mama Fouda accompagné de Claude Altermatt, chef de Mission de l’ambassade de Suisse au Cameroun et du Pr. Angwafo III Fru Fobuzshi, directeur général de l’Hgopy, a exprimé la reconnaissance du gouvernement à l’ONG Suisse Children-Action. « Quand nous voyons un enfant de 15 ans perturbé par son identité. Il faut comprendre la peine des parents. Nous encourageons cette initiative qui permet à chaque enfant de retrouver son identité naturelle », a ajouté le Minsanté. Selon lui, le passage de témoins vient progressivement parce que quatre médecins camerounais peuvent déjà mener cette opération avec succès. Seulement, pour y parvenir, il a invité les uns et les autres à travailler en équipe.

Pour bénéficier de cette campagne, les parents doivent s’inscrire au service de chirurgie pédiatrique de l’Hgopy. Les opérations sont programmées longtemps à l’avance parce que l’équipe vient deux fois l’an. La convention signée avec cet hôpital spécifie que les parents doivent s’acquitter seulement des frais de l’occupation du lit à savoir 50 000 F d’hospitalisation.

Sorèle GUEBEDIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !