Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

George Moyen prend officiellement les rênes du ministère de la Santé et de la population - 24/09/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Neuf jours après sa nomination au poste de ministre de la Santé et de la population, le ministre George Moyen a pris ses fonctions ce 24 septembre à Brazzaville, en remplacement de la ministre Emilienne Raoul, appelée à une autre responsabilité ministérielle.

Il a été présenté au nouveau ministre de la Santé et de la population, les textes organiques, les moyens roulants acquis, les dossiers inventoriés, archivés du mois de mars 2007 à septembre 2009, ceux en cours de traitement et/ou en instances. L'équipe sortante a également exposé très clairement sur la situation financière et budgétaire dudit ministère.

Respectant le rituel administratif, les deux personnalités ont ensuite signé devant leurs administrés, le compte-rendu de la passation de service. Le ministre entrant aura la lourde responsabilité de réformer de fond en comble cette institution ministérielle.

Au niveau international, George Moyen continuera à travailler avec la Banque mondiale et avec les médecins cubains dans le cadre de la lutte anti-vectorielle (contre les moustiques). Il exploitera les négociations sanitaires engagées avec le Nigeria. Le nouveau ministre poursuivra ainsi les négociations avec les institutions sanitaires internationales, dont le but est de mobiliser des fonds. Ces capitaux permettront de mettre en œuvre le Programme de développement des services de santé (Pdss).

Sur le plan national, le nouveau ministre poursuivra les œuvres amorcées personnellement par le président de la République, notamment celle consistant à rendre effective la gratuité du traitement antipaludique, du dépistage du Vih/sida et des examens biologiques. Le ministre devra organiser par ailleurs, des tables rondes sur les déterminants socio-économiques de la santé, sur les évacuations sanitaires des Congolais à l'étranger, sur le renforcement du plateau technique du corps soignant et sur le dépistage néonatal de la drépanocytose.

Enfin, le ministre entrant aura la lourde responsabilité de mettre en place au Congo, un laboratoire de contrôle de qualité des médicaments en provenance de l'extérieur. Quant à la décentralisation des services de santé, la question sera réactualisée. Une fois cette question résolue, les élus locaux joueront pleinement leur rôle sanitaire transféré par le pouvoir central.

Au terme de la cérémonie, le ministre George Moyen a déclaré dans une brève allocution être « déterminé à accomplir les missions dévolues à son département, conformément aux orientations consignées dans le projet de société Le Chemin d'Avenir ». Il compte aussi sur la « collaboration soutenue, en plus de la solidarité et de l'esprit d'équipe des membres du gouvernement ».

Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !