Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Cinq cas de grippe AH1N1 constatés à Brazzaville - 28/10/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Cinq enfants sont mis en quarantaine à la suite de leur contamination par le virus AH1N1, a annoncé, le 27 octobre, à Brazzaville, le Pr Alexis Élira Dokekias, directeur général de la santé, au cours d'un point de presse. Les prélèvements sur les cas suspectés de grippe AH1N1 ont été effectués à l'occasion d'une mission préliminaire d'investigation réalisée le 21 octobre 2009 par la Direction générale de la santé, dans une école de la capitale. Les échantillons des prélèvements ont été envoyés au Cameroun pour analyse.

Selon le rapport adressé par le centre Pasteur du Cameroun aux autorités congolaises, « les résultats de l'analyse des cinq échantillons d'écouvillons nasopharyngés pour recherche du virus de la grippe pandémique A/H1N1/2009 se sont révélés positifs ».

Peu avant cette annonce à la presse, le directeur général de la santé s'était entretenu avec le comité technique de gestion des épidémies du ministère de la Santé et de la population. Des instructions précises ont été données, relatives à la mise en œuvre urgente et adaptée du plan national de préparation et de riposte à l'épidémie de la grippe. De plus, la conduite à tenir en vue d'impulser les investigations a été donnée.

Pour éviter une propagation avancée de l'épidémie, les populations congolaises ont été informées par voie de presse des différents modes de protection contre de contamination. Il s'agit notamment de se couvrir le nez, la bouche pendant les éternuements ; jeter le mouchoir usagé à la poubelle ; se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon ; consulter un médecin dès que possible en cas de symptômes de type grippal. Il est recommandé que les malades gardent une distance d'au moins 1 mètre avec leur interlocuteur ; l'isolement du malade est souhaité. Les accolades, les embrassades et les poignées de main sont à éviter. Enfin, il faut éviter de toucher ses yeux, son nez ou sa bouche si on ne s'est pas lavé les mains.

Au plan mondial, l'épidémie a atteint des proportions très avancées. Une source onusienne fait état de plus de 414 000 cas confirmés et plus de 5 000 décès. Par ailleurs, dans la région africaine, 26 pays sont touchés ; 13 536 cas sont confirmés et 75 décès enregistrés.

Fortuné Ibara et Tiras Andang

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !