Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO


Virus Ebola : Suivez l'actualité de l'épidémie


La fin de l'épidémie à virus Ebola n'est pas pour maintenant !

Un nouveau cas de maladie à virus Ebola a été confirmé aujourd'hui à Beni, en République démocratique du Congo (RDC).



EBOLA : ce que vous devez savoir si vous voyagez

Recommandations de l'OMS lorsque vous voyagez à destination ou en provenance des pays touchés par Ebola

EBOLA : ce que vous devez savoir si vous voyagez

Téléchargez l'infographie au format JPEG
Téléchargez l'infographie au format PDF

Avant votre départ, il convient de :

Sources : France diplomatie


Série documentaire

Brut, consacre une série documentaire aux ravages du virus Ebola en RDC

Episode 1


Episode 2


Episode 3

10 points essentiels* sur Ebola

*selon l'Institut de veille sanitaire


1. Le virus Ebola n’est pas naturellement présent en Europe. A ce jour, aucune personne ne s’est jamais infectée en dehors du continent africain.
2. Les personnes infectées ne peuvent pas transmettre le virus avant le début des symptômes.
3. La transmission du virus nécessite un contact physique rapproché avec une personne infectée présentant des symptômes ou un contact avec des surfaces souillées par les liquides biologiques de la personne (vomissements, linge par exemple).
4. Le virus Ebola n’est pas transmis par voie aérienne comme la grippe (dans les transports en commun, par exemple), ni par des vecteurs tels que les insectes.
5. La durée d’incubation de la maladie (période entre la contamination et le début des symptômes) est habituellement de quelques jours mais peut durer jusqu’à 3 semaines.
6. Les hémorragies ne sont pas présentes au début de la maladie, mais peuvent apparaître au bout de quelques jours, quand la maladie évolue.
7. Le virus est détruit par les solutions hydro-alcooliques (pour la peau) et par l’eau de javel diluée à 0,5% (pour les surfaces).
8. Il n’existe à ce jour pas de vaccin ni de médicaments spécifiques d’efficacité prouvée contre l’infection.
9. Il n’existe pas de moyen permettant de dépister ou de diagnostiquer l’infection avant le début des symptômes.
10. La prise en charge des personnes malades le plus tôt possible après le début des symptômes augmente les chances d’évolution favorable de la maladie.

Dossier : Fièvre Hémorragique Virale (FHV) à virus Ebola


Confirmation d'un nouveau cas d'Ebola en République démocratique du Congo

OMS - 10/4/2020

img_ebola

Genève/Goma, 10 avril 2020 - Un nouveau cas de maladie à virus Ebola a été confirmé aujourd'hui à Beni, en République démocratique du Congo (RDC). « Cette nouvelle, dont nous aurions pu nous passer, n'arrive néanmoins pas comme une surprise. C'est précisément pour cette raison que nous avions maintenu des équipes d'intervention à Beni et dans d'autres zones à haut risque », a indiqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS.

Dans le cadre du système de surveillance active pour Ebola établi en réponse à cette flambée en cours en RDC, des milliers d'alertes continuent de faire l'objet d'une enquête chaque jour. Chacune de ces alertes concerne une personne présentant des symptômes susceptibles d'être imputables à Ebola ou tout décès survenu dans une zone à haut risque qui pourrait avoir été provoqué par la maladie.

Comme pour tous les cas confirmés, des recherches sont d'ores et déjà en cours pour trouver toutes celles et tous ceux qui auraient pu être en contact avec la personne concernée, afin de leur proposer le vaccin et de surveiller leur état de santé.

« Cela fait plus de 18 mois que l'OMS travaille aux côtés des intervenants du secteur de la santé en RDC et nos équipes soutiennent en ce moment même l'enquête menée à propos de ce dernier cas », a précisé la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. « En dépit des difficultés qui viennent s'ajouter du fait de la pandémie de COVID-19, nous poursuivrons ces efforts conjoints jusqu'à ce que nous puissions, ensemble, déclarer la fin de cette flambée d'Ebola. »

Cette nouvelle de la confirmation d'un cas est intervenue quelques minutes à peine après la fin d'une réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international (RSI) concernant la maladie à virus Ebola en RDC. Celui-ci se réunira à nouveau la semaine prochaine afin de réévaluer ses recommandations à l'aune de cette information.

Avant cela, la dernière personne dont le diagnostic pour Ebola avait été confirmé en RDC a donné par deux fois un test négatif et est sortie du centre de traitement le 3 mars 2020.
Au 10 avril 2020, cette flambée épidémique était responsable de 3456 cas confirmés et probables et de 2276 décès.

L'article est disponible sur le site "L'OMS".

JOUR APRES JOUR : ACTUALITE SUR L'EPIDEMIE

Ebola : le CNGE "en alerte et veille maximale" (DGS) - Homeview Sénégal - Sénégal - 24/02/2021

(APS) – Le comité national de gestion des épidémies (CNGE) "est en alerte et en veille maximale" avec la réapparition de la maladie à virus Ebola en Guinée voisine il y a de cela une dizaine de jours, a assuré sa coordinatrice, docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye. Avec la réapparition de la maladie à virus Ebola, signalée en Guinée, "rien n'est écartée dans la stratégie de riposte", a expliqué docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye, par ailleurs directrice générale de la Santé. - Lire la suite


VOIR AUSSI

Consulter toutes les actualités


REPORTAGES VIDEO EN STREAMING

OMS : Mobilisation pour dépister les cas d’Ebola en Guinée et au LibériaOMS : Mobilisation pour dépister les cas d’Ebola en Guinée et au Libéria

Ce reportage a été tourné en août 2014 alors que les équipes de l’OMS et ses partenaires luttent contre la flambée épidémique de maladie à virus Ebola qui s’est déclarée en Guinée en mars 2014. Cette maladie (autrefois appelée fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle dont le taux de létalité peut atteindre 90%. Pendant une épidémie, les personnes les plus exposées sont les personnels de santé, les familles et les personnes en contact rapproché avec des malades ou des patients décédés. Les communautés peuvent être sévèrement touchées lors d’une épidémie. Cependant, l’infection peut être maîtrisée moyennant des mesures de protection recommandées dans les dispensaires, les hôpitaux, lors de rassemblements ou à domicile. - Visionner


La fièvre Ebola et les soignants victimes de la suspicion - Petite histoire et grande épidémie #12La fièvre Ebola et les soignants victimes de la suspicion - Petite histoire et grande épidémie #12

Retour au début de la terrible épidémie d’Ebola qui fit rage en Guinée en 2014. Ceux qui tentaient de soigner furent aussi pris pour cible. L'historienne de la médecine et philosophe, Anne-Marie Moulin, revient sur ce pan de l'histoire. Pour éclairer notre présent à la lumière du passé, retour sur la petite et la grande histoire des épidémies. Une série présentée par Caroline Lachowsky. - Visionner


Edition Spéciale sur l'ébola en Wolof (Ebola : Fagaru moo gen faju)Edition Spéciale sur l'ébola en Wolof (Ebola : Fagaru moo gen faju)

- Visionner


VOIR AUSSI

Consulter toutes les vidéos


BULLETINS EPIDEMIQUES HEBDOMADAIRES

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques - 5 décembre 2019

Neuf nouveaux cas confirmés ont été signalés du 27 novembre au 3 décembre dans le cadre de la flambée de maladie à virus Ebola (MVE) qui touche actuellement les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Cette semaine, les cas confirmés ont été notifiés dans les zones de santé de Mandima (56%, n=5) et Mabalako (44%, n=4)

En savoir plus

VOIR AUSSI

Consulter tous les bulletins épidémiques


DOCUMENTATION COMPLETE : RAPPORTS, GUIDES, MANUELS ...

Manuel provisoire - Flambées épidémiques de maladie à virus Ebola et Marburg : préparation, alerte, lutte et évaluation

Manuel provisoire - Flambées épidémiques de maladie à virus Ebola et Marburg : préparation, alerte, lutte et évaluation Les flambées épidémiques de maladie à virus Ebola ou Marburg constituent un problème de santé publique important pour les Etats d'Afrique sub-saharienne. Parmi les 2973 cas de Marburg et d'Ebola recensés de juin 1967 à décembre 2012, 290 victimes (10%) étaient des agents de santé. Pour permettre au personnel de santé des zones à risque de disposer d'un outil de travail pour combattre efficacement les épidémies de maladie à virus Ebola ou Marburg, le Bureau régional OMS de l'Afrique (AFRO), le Bureau régional OMS de la Méditerranée orientale (EMRO), le Siège de l'OMS et leurs partenaires ont élaboré le document intitulé "Flambées épidémiques de maladie à virus Ebola et Marburg : préparation, alerte, lutte et évaluation".

VOIR AUSSI

Consulter toute la documentation



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !