Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO


Virus Ebola : Suivez l'actualité de l'épidémie


Fin de l'épidémie ? Le compte à rebours de 42 jours est lancé depuis le 2 mars 2020

En l'absence d'autres cas confirmés, un compte à rebours de 42 jours a commencé le 2 mars pour déclarer la fin de la deuxième épidémie d'Ebola la plus meurtrière au monde.



EBOLA : ce que vous devez savoir si vous voyagez

Recommandations de l'OMS lorsque vous voyagez à destination ou en provenance des pays touchés par Ebola

EBOLA : ce que vous devez savoir si vous voyagez

Téléchargez l'infographie au format JPEG
Téléchargez l'infographie au format PDF

Avant votre départ, il convient de :

Sources : France diplomatie


Série documentaire

Brut, consacre une série documentaire aux ravages du virus Ebola en RDC

Episode 1


Episode 2


Episode 3

10 points essentiels* sur Ebola

*selon l'Institut de veille sanitaire


1. Le virus Ebola n’est pas naturellement présent en Europe. A ce jour, aucune personne ne s’est jamais infectée en dehors du continent africain.
2. Les personnes infectées ne peuvent pas transmettre le virus avant le début des symptômes.
3. La transmission du virus nécessite un contact physique rapproché avec une personne infectée présentant des symptômes ou un contact avec des surfaces souillées par les liquides biologiques de la personne (vomissements, linge par exemple).
4. Le virus Ebola n’est pas transmis par voie aérienne comme la grippe (dans les transports en commun, par exemple), ni par des vecteurs tels que les insectes.
5. La durée d’incubation de la maladie (période entre la contamination et le début des symptômes) est habituellement de quelques jours mais peut durer jusqu’à 3 semaines.
6. Les hémorragies ne sont pas présentes au début de la maladie, mais peuvent apparaître au bout de quelques jours, quand la maladie évolue.
7. Le virus est détruit par les solutions hydro-alcooliques (pour la peau) et par l’eau de javel diluée à 0,5% (pour les surfaces).
8. Il n’existe à ce jour pas de vaccin ni de médicaments spécifiques d’efficacité prouvée contre l’infection.
9. Il n’existe pas de moyen permettant de dépister ou de diagnostiquer l’infection avant le début des symptômes.
10. La prise en charge des personnes malades le plus tôt possible après le début des symptômes augmente les chances d’évolution favorable de la maladie.

Dossier : Fièvre Hémorragique Virale (FHV) à virus Ebola


La dernière patiente Ebola de la République démocratique du Congo est sortie guérie du centre de traitement

L'OMS en Afrique - 3/3/2020

La dernière patiente Ebola de la République démocratique du Congo est sortie guérie du centre de traitement

Brazzaville/Goma, 3 mars 2020 - La dernière patiente Ebola en République démocratique du Congo a quitté aujourd'hui le centre de traitement situé dans la ville de Béni, dans le nord-est du pays. En l'absence d'autres cas confirmés, un compte à rebours de 42 jours a commencé le 2 mars pour déclarer la fin de la deuxième épidémie d'Ebola la plus meurtrière au monde.

Bien que la patiente ait été autorisée à partir, 46 personnes ayant été en contact avec elle sont toujours sous surveillance. Tous les domaines de la réponse Ebola restent en place pour garantir la détection rapide et le traitement de tout nouveau cas. La fin de l'épidémie ne peut être déclarée que si aucune nouvelle infection ne survient 42 jours après que le dernier cas confirmé ait été testé négatif.

« Je salue les efforts inlassables qui ont été déployés pour répondre à cette épidémie. Je suis très heureuse d'apprendre que la dernière patiente atteinte d'Ebola est sortie en bonne santé du centre de traitement », a déclaré Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l'Organisation mondiale de la Santé pour l'Afrique. « Ce n'est pas encore la fin de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo. Nous devons rester vigilants au cours des semaines à venir et au-delà ».

L'épidémie sévissant actuellement en République démocratique du Congo est la dixième du pays et la deuxième plusmeurtrière au monde après celle de 2014-2016 en Afrique de l'Ouest. Elle a été déclarée le 1er août 2018. A la date du 1er mars 2020, 2 264 décès et 3 444 cas confirmés et probables avaient été enregistrés.

Une surveillance accrue, la détection des agents pathogènes et la gestion clinique sont en cours. La validation des alertes, la surveillance des contacts restants, le soutien au diagnostic rapide des cas suspects et la collaboration avec les membres de la communauté, pour renforcer la surveillance des décès dans les communautés se poursuivent également.

L'article est disponible sur le site "L'OMS en Afrique".

JOUR APRES JOUR : ACTUALITE SUR L'EPIDEMIE

Ebola, la RDC reste en mode vigilance - Deutsche Welle - Afrique - 10/03/2020

Le 12 avril : c'est à cette date en principe qu'on saura si l'épidémie d'Ebola est achevée en République démocratique du Congo. En attendant la vigilance reste de mise. Aucun nouveau cas n'a été enregistré depuis que la dernière patiente est sortie le 3 mars d'un centre de traitement à Beni, l'un des épicentres de l'épidémie situé dans l'est du pays. - Lire la suite


VOIR AUSSI

Consulter toutes les actualités


REPORTAGES VIDEO EN STREAMING

Brut en République démocratique du Congo - Épisode 1 : le virus EbolaBrut en République démocratique du Congo - Épisode 1 : le virus Ebola

Une grave épidémie du virus Ebola a déjà tué des dizaines de personnes et continue de se propager. Les médecins de l’ONG ALIMA luttent pour sauver les malades. Notre reporter Charles Villa s’est rendu sur place pour les rencontrer. [Brut consacre une série documentaire aux ravages du virus Ebola en RDC, épisode 1/3] - Visionner


Ebola : entretien avec Eric LeroyEbola : entretien avec Eric Leroy

Eric Leroy, directeur de recherche à l'IRD et directeur général du CIRMF au Gabon, nous fait un point d'actualité sur l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest. - Visionner


OMS : Agir sur tous les fronts contre le virus Ebola en Sierra Leone OMS : Agir sur tous les fronts contre le virus Ebola en Sierra Leone

Les autorités sanitaires de Sierra Leone soutenues par l’OMS et leurs partenaires luttent contre la montre pour enrayer la flambée d’Ebola qui sévit dans les provinces de l’Est du pays, à Kailahun et Kenema. Kailahun est située à la frontière avec la Guinée, précisément avec la ville de Guékédou où la première flambée a été enregistrée en mars 2014. Les premiers cas de maladie à virus Ebola à Kailahun ont été confirmés le 25 mai 2014. Nos équipes se sont rendues sur place en août 2014. - Visionner


VOIR AUSSI

Consulter toutes les vidéos


BULLETINS EPIDEMIQUES HEBDOMADAIRES

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques - 5 décembre 2019

Neuf nouveaux cas confirmés ont été signalés du 27 novembre au 3 décembre dans le cadre de la flambée de maladie à virus Ebola (MVE) qui touche actuellement les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Cette semaine, les cas confirmés ont été notifiés dans les zones de santé de Mandima (56%, n=5) et Mabalako (44%, n=4)

En savoir plus

VOIR AUSSI

Consulter tous les bulletins épidémiques


DOCUMENTATION COMPLETE : RAPPORTS, GUIDES, MANUELS ...

L’équipement de protection individuelle dans le cadre de la riposte à la flambée d’infections à filovirus : Recommandations rapides

La prévention de la transmission des virus dans le cadre des soins de santé nécessite d’appliquer des procédures et protocoles appelés plus généralement «contrôles». Ceux-ci, par ordre d’efficacité pour la lutte contre l’infection sont les suivants: contrôles administratifs, contrôles de l’environnement, contrôles techniques et Equipement de Protection Individuelle (EPI). Ce document récapitule les recommandations pour l’Equipement de Protection Individuelle (EPI) que les agents de santé doivent porter pour dispenser des soins aux patients infectés par un filovirus (Ebola ou Marburg). Il est accompagné de spécifications techniques décrivant les équipements et précisant les normes recommandées.

VOIR AUSSI

Consulter toute la documentation



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !