Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Farafangana : épidémie de chikungunia ? - 16/04/2010 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une épidémie du paludisme existe en ce moment à Farafangana chef lieu de la région Atsimo Atsinanana. Cette nouvelle forme de paludisme se caractérise par entre autres la fatigue entraînant une douleur intense au niveau des articulations en plus de la montée de la température accompagnée par la faiblesse du corps du malade. Aucun foyer, ni ménage n’est épargné par cette nouvelle forme de palu que la population qualifie de « kilalaky » .L’administration locale pour le moment n’est pas en mesure de confirmer ou d’infirmer la présence du chikungunia au niveau de la localité en attendant les résultats de l’analyse au laboratoire de l’Institut Pasteur.

Le comité du développement de la santé du diocèse de Farafangana comprenant les régions Atsimo Atsinanana et Vatovavy Fitovinany lors de sa réunion le week-end à Farafangana dernier a évoqué sa crainte sur le cas probable de la prolifération d’épidémie en milieu rural surtout et il cite en exemple l’inutilisation des moustiquaires imprégnés suite à un temps long passé dans l’eau du fait de la montée des eaux ou carrément les pertes de ces moyens de protection contre la piqûre de moustique dû à l’inondation. Un fait indéniable à Farafangana est l’épuisement de stock de certains médicaments dans une pharmacie tels que le diclofenac sous forme de suppositoire, la vitamine « C » et d’autres qui aident à faire face à cette maladie vont sûrement suivre cette tendance. La pénurie de ces médicaments traduit la gravité du cas de cette forme de paludisme qui frappe pratiquement tous les foyers. Cette situation fait le bonheur des médecins qui voient grimper en flèche le nombre de consultations mais n’arrange pas les bourses des ménages qui après avoir subi un cataclysme naturel doivent faire face à un autre problème.

Marc Morasata

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !