Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Maladies respiratoires : des notions d'éducation à inclure - 15/10/2010 - La gazette de la grande île - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

D'après l'OMS, les maladies respiratoires sont classées parmi les quatre grandes maladies chroniques prioritaires, à coté du cancer, des maladies cardiovasculaires et du diabète. A travers le monde, 3 milliards de personnes sont exposées aux risques tenant compte de la pollution urbaine, causes principales de l'asthme et de la bronchite. Deux milliards d'individus sont soumis aux fumées liées à la combustion des biomasses et un milliard fait face aux risques de maladies respiratoires, causées par les fumées de tabac.

Après le Forum of International Respiratory Society (FIRS), le 6 Décembre 2009 à Mexico, le lancement de l'année du poumon a eu lieu à Marseille le 30 Janvier 2010 lors du congrès de la société de pneumologie de la langue française. En effet, 10 millions de personnes meurent chaque année dans le monde suite à des maladies respiratoires.

" Le but pour cette année du poumon est d'éclaircir les esprits de la population sur les causes et les conséquences de ces maladies respiratoires qui représentent un grand danger pour Madagascar. La pollution et les cigarettes en sont les principales causes. Les jeunes qui ne sont même pas conscients des impacts des cigarettes d'après une enquête qu'on a menée en 2008 " explique le Professeur Ange Andrianarisoa.

A Madagascar, la journée mondiale du souffle a été célébrée hier à Befelatanana. En présence des spécialistes et organisé par la Société de pneumologie de Madagascar, des consultations gratuites d'une centaine de malades se sont tenues dans les locaux de l'hôpital.

Pour la Grande Ile, la tuberculose figure parmi la maladie respiratoire la plus courante après la pneumonie, l'asthme et la bronchite. " Il est vrai que le coût des traitements des maladies respiratoires sont relativement cher et que beaucoup n'ont pas la possibilité de se faire soigner mais quelque part c'est une question d'éducation aussi. A l'instar de la tuberculose, les traitements sont pris en charge par l'Etat mais les patients n'affichent pas une volonté de se faire soigner. Après quelques jours de traitement, les patients délaissent les médicaments " ajoute-t-il. C'est dans ce sens que l'éducation joue un rôle prépondérant.

Notons que le traitement de l'asthme frôle les 80 000Ariary en 2003 alors que 12 à 20% de la population en sont atteints.

NIR

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !