Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

Le paludisme perdure à Madagascar - 25/04/2008 - L'express de Madagascar - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le paludisme demeure une des maladies qui tuent le plus à Madagascar. La célébration de la Journée mondiale du paludisme se tient, aujourd'hui, dans la région Alaotra Mangoro. Presque la totalité des vingt-deux régions de Madagascar abritent un foyer de paludisme. 700 000 personnes en consultation externe des Centres de santé de base (CSB) dans tout Madagascar meurent du paludisme simple, selon le rapport du Ministère de la santé, du Planning Familial et de la Protection Sociale (MSPFPS) de l'année dernière.

Les personnes de plus de vingt-cinq ans sont les plus exposées s'élevant à près de 200 000 contre 100 000 pour les enfants de moins de un an. L'état s'est engagé à lutter contre le paludisme depuis 1998 en adoptant une stratégie nationale.

17 millions de dollars

Le don de moustiquaires imprégnées d'insecticide, aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans, ainsi que la distribution de chloroquine dans les CSB ont été très répandus ces deux dernières années. Le ministre de la santé Jean Louis Robinson déclare que le taux de prévalence du paludisme à Madagascar tend à diminuer ces trois dernières années.

Depuis 2005, le gouvernement malgache a bénéficié du programme présidentiel américain. Madagascar a été parmi les quinze pays africains qui se sont engagés à réduire de moitié les décès liés au paludisme. Cette année, une enveloppe estimée à 17 millions de dollars est allouée au MSPFPS pour lutter contre cette maladie.
La région Est demeure la plus vulnérable suivie par celle d'Atsimo. Les Hautes terres ne sont pas épargnées malgré un taux relativement faible. Cette année, le MSPFPS a choisi de célébrer la journée mondiale du paludisme à Ambatondrazaka, au stade Rasolonjatovo. Le docteur Rolland Robinson, directeur de la lutte contre les maladies transmissibles, souligne que la recrudescence du paludisme est à craindre après le passage du cyclone Ivan. La sensibilisation de la population à assainir les alentours de leurs lieux d'habitation est l'un des messages essentiels à transmettre, ce jour. Des milliers de moustiquaires ainsi que des tests rapides de diagnostic sont prévus.

Noro Haingo Rakotoseheno

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !