Santé tropicale à Madagascar - Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale à Madagascar > Revue de presse

Revue de presse

VIH/Sida : 22 décès durant la pénurie de médicaments - 11/12/2008 - Midi Madagasikara - MadagascarEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

«Une vingtaine de PVVIH (Personnes Vivant avec le Virus du Sida), plus exactement 22 personnes sous traitement, sont décédées pendant la période de rupture d'antirétroviraux ou ARV», déplore Firinga Johnson, président du réseau Mad'Aids, au cours d'une rencontre avec la presse, hier au dispensaire Sisal à Manarintsoa Isotry. Cette pénurie aurait duré toute une année, depuis décembre 2007 jusqu'au début de ce mois. «Même si nous n'avons aucune confirmation médicale des causes exactes de ces décès, puisque nous n'avons pas effectué des autopsies, nous sommes presque certains qu'ils sont liés la non disponibilité des antirétroviraux.

Le recours aux médicaments périmés de décembre 2007 à juin 2008, suivi de l'interruption du traitement faute de médicaments leur a été fatal. Une personne sous ARV, qui prend et respecte régulièrement sa dose quotidienne, a la même espérance de vie que la population générale», affirme-t-il.
Ces cas de décès ont été notifiés sur plusieurs régions du pays, notamment Analamanga, Atsimo Andrefana, Menabe et Boeny, selon toujours le président de Mad'Aids.

L'approvisionnement en antirétroviraux vient d'être rétabli ces derniers jours. Les quelque 182 PVVIH sous ARV, sur les 384 porteurs du virus du Sida, membres de ce réseau, recensés à travers la Grande Ile, ont pu ainsi reprendre leur traitement. «Nous sommes aujourd'hui soulagés grâce à l'intervention de l'Etat qui a passé ces ''commandes d'urgence'' d'antirétroviraux. Toutefois, une certaine inquiétude nous ronge car ces médicaments, en quantité limitée, ne tiendront qu'un mois. Qu'en est-il alors de la coordonnation de la fourniture en ARV?», s'interrogent les membres de ce réseau. «On nous a rassuré que d'autres lots de médicaments seront disponibles à partir du 21 décembre prochain. Nous croisons les doigts pour que ce nouvel arrivage ait vraiment lieu. Sans ces ARV, même si on note déjà 20% de cas de résistance à Madagascar, nous sommes condamnés. Les antirétroviraux sont notre oxygène!», déclarent-ils.

Vola Andriamanana

Lire l'article original

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

MadagascarSanté tropicale à Madagascar
Le guide de la médecine et de la santé à Madagascar


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !