Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Responsable de plusieurs décès : La malaria, ce parasite congolais... - 21/03/2019 - La prospérité - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La malaria est une infection parasitaire causée par les anophèles femelles provoquée par les plasmodiums (parasite de l'homme occasionnant le paludisme) et transmis par les moustiques infectés. Pour assurer la présence de ces derniers, un test diagnostic doit être effectué. Une goutte de sang analysée au microscope permet d'identifier la présence dudit parasite. Elle se manifeste par des migraines, vomissements, fièvres...

De nos jours, la malaria est l'une des maladies les plus dangereuses à Kinshasa, à la base de plusieurs cas de décès. Les plus atteints sont, en effet, les enfants, les femmes enceintes mais également les personnes du troisième âge.

Cependant, hormis les anophèles, il existe 400 espèces des moustiques dont une trentaine est vecteur très important du paludisme dans le monde.

Toutes les espèces vectrices du paludisme piquent les humains entre le crépuscule et l'aube, et l'intensité de la transmission de la maladie dépend du facteur lié au parasite, au vecteur à l'hôte humain et à l'environnement. Comme première méthode de prévention, il est important de dormir sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide.

Le diagnostic et le traitement précoces du paludisme réduisent l'intensité de la maladie et permettent d'éviter les décès. Ils contribuent aussi à réduire la transmission du paludisme.

La malaria peut être guérie en suivant un traitement approprié, les parasites peuvent être éliminés entièrement du corps de la personne atteinte, si cette dernière respecte la bonne posologie. Dans le cas contraire, ces vermines peuvent être réactivées et causer une rechute de la maladie, même après plusieurs mois ou plusieurs années.

Par Deborah Nsamba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !