Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le CEFA participe à la journée internationale de la drépanocytose - 03/07/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La République démocratique du Congo a participé, le samedi 30 juin 2007 en France, aux manifestations de la journée internationale de la drépanocytose, initiée par l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose (OILD) et placée sous le thème «Sports, culture et solidarité». La délégation de la RDC était conduite par le coordonnateur de l’OILD pour l’Afrique et directeur du Centre de formation et d’appui sanitaire (Cefa), le Dr Léon Tshilolo. Selon un communiqué de presse, l’OILD se prépare à présenter la situation de la drépanocytose, communément appelée maladie « SS », qui tue en silence des milliers d’enfants chaque jour et près de 200.000 personnes chaque année dans le monde.

Ce sera à la tribune de l’Onu au mois de septembre prochain dans le but d’obtenir la sortie de cette endémie du rang des maladies orphelines. Ce, en vue d’entrer dans le grand concert des maladies à côté du SIDA, la tuberculose et la malaria. L’OILD s’est fixée comme objectif d’œuvrer et d’agir en faveur de personnes atteintes de drépanocytose, maladie génétique la plus répandue au monde. Pour rappel, le Cefa abrite, depuis l’année dernière, une ONG appelée Plate-forme de formation, d’appui et de veille pour la drépanocytose (Plafoved) qui bénéficie de l’assistance des partenaires de l’Union européenne et de la coopération française. Elle a pour mission le dépistage précoce et la prise en charge des drépanocytaires. A signaler que, dans plusieurs pays où elle sévit, la drépanocytose n’est toujours pas considérée comme une priorité de santé publique. En RDC, le gouvernement qui a mesuré l’importance des dégâts a déjà mis sur pied le «Programme national de lutte contre la drépanocytose». Il faut également rappeler que la célébration de la journée internationale de lutte contre la drépanocytose devait connaître la présence de plusieurs invités de marque dont la sportive Lilian Thuram, ambassadeur de bonne volonté pour cette maladie ainsi que les épouses de quelques chefs d’Etats africains.

Par Fl. NL-NS

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !