Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Ebola : Trois cas suspects non encore confirmés à Lwebo - 19/09/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Trois malades isolés présentant une gastro-entérite aiguë fébrile ne sont pas forcément atteints de la fièvre d’Ebola. C’est la conclusion faite samedi dernier par une délégation mixte gouvernement-OMS à l’hôpital de référence de Lwebo, à 250 kilomètres de Kananga, rapporte radiookapi.net. Selon le docteur Céléstin Mamba, médecin directeur de cet hôpital, la délégation gouvernement-OMS a amené la vraie définition des cas d’Ebola. A l’issue de la visite de trois malades qui présentaient une gastro-entérite aiguë fébrile, la délégation a conclu que ces malades ne répondaient pas exactement à la définition. Toujours d’après le médecin, la délégation lui a proposé d’observer ces malades pendant trois jours afin de se rendre compte de leur évolution. Le docteur Mamba a précisé que son institution sera désormais capable de mener un diagnostic précis avec cette nouvelle définition de la fièvre d’Ebola.

Par ailleurs, une équipe d’experts de l’agence de santé publique du Canada et d’un laboratoire mobile de détection rapide sont attendus dans les prochaines heures en RDC pour aider au contrôle du virus d’Ebola. Selon le docteur Garry Converger du laboratoire de microbiologie national du Canada, ce matériel permet, en quelques heures seulement, d’identifier et d’isoler les personnes porteuses du virus d’Ebola, rapporte radiookapi.net. Dans une télé conférence lundi à Ottawa, le docteur Converger a indiqué que ce laboratoire aidera les autorités congolaises à lutter contre l’éclosion du virus d’Ebola sur leur territoire. «Notre équipe fournira des épreuves de diagnostic basées sur le fait de l’éclosion du virus au Kasaï Occidental. Puisque ces épreuves permettent d’obtenir des résultats après quelques heures, cela permettra également d’isoler des cas d’Ebola et de donner un traitement adéquat aux patients», a-t-il indiqué. Toujours d’après ce médecin, les experts canadiens ont établi un système de laboratoire mobile extrêmement efficace et adapté aux conditions de travail des régions très éloignées et moins développées.

Yves Kadima (stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !