Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : Des enfants privés de traitements efficaces - 24/10/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Malgré des progrès en Afrique subsaharienne, beaucoup d’enfants restent privés de traitements efficaces contre le paludisme Une maladie qui tue au moins 800.000 bambins de 0 à 5 ans par an, selon un rapport publié Unicef. Quelque 3 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale, vivent dans des régions affectées par le paludisme. L’Afrique subsaharienne, où sévit la forme la plus grave, due au Plasmodium falciparum, est la plus durement touchée. «En Afrique subsaharienne, le paludisme tue au moins 800.000 enfants de moins de 5 ans chaque année», rappelle la directrice générale de l’Unicef, Ann Veneman.

Selon la source, le paludisme est responsable de 8% de la mortalité infantile avant l’âge de 5 ans dans le monde, un taux qui grimpe à 18% en Afrique subsaharienne, sans tenir compte de l’impact indirect de la maladie sur la malnutrition.
Seulement 8% des enfants d’Afrique subsaharienne de moins de 5 ans dorment sous des moustiquaires imprégnées d’insecticides, un des moyens les plus efficaces pour éviter la transmission de la malaria.

D’ailleurs, plus de 15% bénéficient d’une moustiquaire, imprégnée ou non, relève le rapport. Mais, il faudrait encore de 130 à 264 millions de ces moustiquaires pour qu’en Afrique 80% des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans vivant dans des zones à risque puissent bénéficier de ce moyen de protection, l’objectif fixé pour 2010 par le partenariat «Faire reculer le paludisme».

Le rapport a été préparé par l’Unicef pour le compte de ce partenariat lancé en 1998 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Unicef, la Banque mondiale et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). De 2004 à 2006, le nombre des moustiquaires imprégnées d’insecticides fournies par l’Unicef est passé de 7 à 25 millions, et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme a massivement accru son appui (18 millions de moustiquaires imprégnées distribuées en 2006, soit 13 fois plus qu’en 2004).

«Les nouvelles données sont encourageantes, car elles favoriseront des avancées encore plus spectaculaires dans les années à venir», estime le Dr Awa Marie Coll-Seck, directrice exécutive de Partenariat «Faire reculer le paludisme».
Si 34% des enfants fiévreux ont un traitement contre le paludisme, très peu (de 1 % à 4% dans une dizaine de pays, mais 13% en Zambie) bénéficient des combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine (ACT) recommandées par l’OMS, qui sont près de dix fois plus chères que les médicaments traditionnels, comme la chloroquine à laquelle le parasite est devenu résistant. Les financements internationaux pour la lutte contre le paludisme ont été plus que décuplés au cours des dix dernières années, mais, selon les auteurs du rapport, il faut encore davantage de ressources pour surmonter les obstacles.

Par REGINE KIALA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !