Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Province Orientale : Rupture de stock de sang à Kisangani - 02/11/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

On signale une rupture de stock de sang à Kisangani, chef-lieu de la Province Orientale. Selon le responsable du Programme national de transfusion sanguine (PNTS), Dr Robert Kabemba, il ne reste plus que soixante poches de sang pour des interventions urgentes. Le Dr Kabemba craint donc une nouvelle pénurie de sang au chef-lieu de province et ses environs. L’information, qui vient de Radio Okapi, est relayée par l’Agence presse associée (APA). Selon cette Radio onusienne, la rupture du stock de sang est à la base du dysfonctionnement de plusieurs établissements médicaux et des centres de transfusion sanguine, à l’instar de «Gracia», une fondation spécialisée dans le traitement des anémies SS. A en croire son gestionnaire, Eugène Labama, la carence du sang propre pour la transfusion a provoqué une augmentation des décès dans cette formation médicale.

« Depuis deux mois, à la suite de la rupture au niveau du centre provincial de transfusion sanguine, nous enregistrons vraiment des décès ici. On a déjà atteint dix décès par manque de sang », a dit le médecin. Pour le coordonnateur du PNTS, c’est le manque de moyens financiers qui est à la base de cette situation. Certains centres de santé en arrivent à pécher contre la déontologie médicale, en procédant aux transfusions de sang insuffisamment testées. «La rupture était due au fait que nous ne disposions d’aucun moyen qui pouvait nous permettre de faire la collecte de sang», a-t-il indiqué. Face à cette situation, la coordination générale du PNTS vient d’appuyer l’institution du Dr Kabemba par quelques intrants. Cette action a permis de collecter deux cents poches de sang, qui ne serviront malheureusement que pour trois ou quatre jours.

Par DIOSSO OLIVIER

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !