Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Epidémie de rage : 41 victimes dont 3 morts à Mbanza-Ngungu - 26/11/2007 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis 3 mois, chiens, chats et singes sèment la terreur à Mbanza-Ngungu, une cité située à 215 kilomètres de Matadi dans la province du Bas-Congo. Ces bêtes ont mordu 41 personnes dont 3 décès. La zone de santé de Mbanza-Ngungu manque de vaccins antirabiques pour la prise en charge des victimes, selon la Société civile, rapporte radiookapi.net. Le dernier cas remonte au week-end dernier. Un chien a mordu un homme. Ce dernier se trouve à l’hôpital. Selon Val Massamba, membre de la Société civile de la cité de Mbanza-Ngungu, parmi les 41 victimes, 36 ont été mordues par un chien, 3 par un chat et 2 autres par un singe. Trois morts sont déjà enregistrés.

Il s’agit de deux enfants de moins de 15 ans et d’une femme. Les parents de l’un des enfants ont dépensé 5 000 dollars pour importer le vaccin à l’Institut pasteur de Paris. Mais l’enfant n’a pas survécu. Une autre victime de morsures de ces bêtes, un avocat, a pu avoir la vie sauve en venant se faire soigner à Kinshasa. Toujours selon Val Massamba, la zone de santé de Mbanza-Ngungu manque pour assurer la prise en charge les victimes.
Le médecin chef de zone de santé, le médecin vétérinaire, le pharmacien de district et des experts ont fait le point de la situation dernièrement au cours d’une réunion à Mbanza-Ngungu.

La population de cette cité se dit prête à financer le volet sensibilisation à hauteur de 10 000 $US, révèle un projet de prise en charge soumis au gouvernement provincial.

Par Okapi.net/Lp

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !