Santé tropicale en R. D. Congo - Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale en R. D. Congo > Revue de presse

Revue de presse

Shalina, un partenaire privilégié du gouvernement dans le secteur de la santé - 15/01/2008 - Le potentiel - Congo-KinshasaEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Il est difficile d’imaginer une société sans support médico-social. Autrement, il y aurait dichotomie entre le mieux-être et le développement. Il est tout aussi vital pour toute société de disposer d’un outil médical efficace susceptible de garantir la production des médicaments, d’assurer leur distribution et la mise de ceux-ci à la disposition du peuple pour améliorer sa santé et son plein épanouissement. La relation médicaments-consommateurs ne doit nullement être sacrifiée sur l’autel du business. Aussi le Directeur général du groupe Shalina, Mr Shiraz, a-t-il compris qu’une chose est de produire les médicaments, une autre est d’aider les populations à jouir de toute leur liberté pour mieux consommer ces médicaments.

En ces jours du 31 décembre 2007 et 1er janvier 2008, il a payé, par le Directeur résident Joseph Makombo interposé, 11.500 dollars représentant la facture de la Maternité de Kintambo, facture relative à l’accouchement à certaines femmes qui y avaient accouché. En plus des frais, Shalina a accordé couches, valises, bassins, poudre, chemisettes, biberons et gobelets pour bébé à ces accouchées qui n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du groupe en faveur duquel d’abondantes prières sont dites.

Cette série ininterrompue d’actions débutées en mars 2007 s’inscrit dans un processus minutieusement concocté par le groupe qui se dit déterminé à soutenir la politique socio-économique du gouvernement de la RDC. Ainsi, Shalina entend apporter sa contribution aux institutions légalement établies, issues des élections démocratiques organisées au Congo fin 2006 et début 2007. Selon Joseph Makombo, ce vaste et ambitieux programme procède de la volonté de Shalina d’accompagner le chef de l’Etat dans la réalisation de ses cinq chantiers en accomplissant plusieurs actions à impact immédiat au profit de la population. Hier, des prix d’excellence de l’ordre de 2.500$US étaient accordés aux finalistes et lauréats des universités. Pas plus tard qu’en mars et novembre 2007, d’importantes quantités de médicaments étaient gracieusement mises à la disposition des formations médicales civiles et militaires dont la dernière livraison remonte à décembre 2007.

A cette occasion, des produits pharmaceutiques en quantité appréciable avaient été remis à l’Hôpital militaire de référence du Camp Kokolo au bénéfice des blessés de guerre. En ouvrant ses portes aux finalistes des facultés de Médecine et de Pharmacie et en accordant un appui médical à l’Hôpital militaire du Camp Kokolo, cette entreprise affirme ne pas rester en marge des activités qui contribuent au mieux-être collectif. Un autre message à la communauté médicale militaire était axé sur un nouveau partenariat en ophtalmologie. Le grand avantage à tirer de ce partenariat c’est de permettre aux médecins militaires de bénéficier de l’expérience acquise par les médecins oeuvrant dans la clinique ophtalmologique Shalina, inaugurée à Lubumbashi au dernier trimestre de l’année 2007. C’est également l’occasion pour Shalina de projeter la formation au pays et à l’extérieur des médecins militaires pour se spécialiser en ophtalmologie, de manière à constituer des équipes mixtes devant faire des interventions par itinérance, question de, capitaliser la médecine de proximité.

Toutes ces actions posées en début de l’année 2008 font du groupe Shalina un partenaire privilégié du gouvernement, spécialement dans le chantier de la santé et du mieux-être. D’autre part, l’année 2007 a vu le groupe se singulariser par des investissements importants.

Notamment, l’intensification de l’appui au mieux-être du peuple congolais assez apprécié par le gouvernement à travers le ministère de la Santé; la volonté du manager de réussir à sauvegarder à tous égards l’environnement social et géostratégique du pays pour bien faire ses affaires. De ce point de vue, Shalina démarre 2008 sur des bases solides et annonce un challenge susceptible de bouleverser agréablement plusieurs donnes. La grandeur d’une entreprise se mesure, pour les Congolais, par sa capacité à satisfaire les besoins fondamentaux immédiats.

NYEMBO MABIKA (CP)

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-KinshasaSanté tropicale en R. D. Congo
Le guide de la médecine et de la santé en R. D. Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !