L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Les thrombocytosesnote

Auteurs : A.O. RAKOTO ALSON, J.L. RABOBA, M.C. RASOAMIAFARA, A.J. RASAMINDRAKOTROKA - Madagascar

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5507 - Juillet 2008 - pages 405-411


Résumé

Les plaquettes sanguines interviennent physiologiquement dans la coagulation et le processus inflammatoire. L’augmentation de leur nombre, de découverte souvent fortuite, constitue une anomalie hématologique de pratique médicale courante.
Les auteurs ont voulu évaluer l’incidence des hyper-plaquettoses à travers les résultats des examens hématologiques réalisés au laboratoire d’hématologie du CHU Joseph Ravoahangy (JR) Andrianavalona Antananarivo. L’étude rétrospective descriptive s’étalait du mois d’octobre 2001 au mois de juin 2002.
Parmi les examens hématologiques réalisés au cours de cette période, 8.532 demandes (94,89 %) ont comporté une numération des plaquettes dans le cadre d’un hémogramme. Les 65,31 % des cas concernent des malades à titre hospitalier.
Une hyperplaquettose a été retrouvée chez 6,09 % des patients avec un nombre de plaquettes > 1000G/l pour 17 cas. Les syndromes néoplasiques et infectieux ainsi que les pathologies cardio-vasculaires ont été les principales pathologies identifiées.
Une hyperplaquettose modérée est souvent réactionnelle et signe un bon pronostic des maladies infectieuses. Elle comporte un risque thromboembolique au-delà d’un taux de 1000 G/l de façon durable mais aussi hémorragique par thrombopathie. La conduite thérapeutique sera essentiellement dictée par l’étiologie.
Cette étude montre l’utilité de la détermination du taux plaquettaire en pathologie clinique.

Summary

Platelets are haematological cells involved in haemostasis and inflammatory process.
The authors aimed to evaluate platelet count abnormalities frequency using a descriptive analysis of the data. A retrospective study of platelet count was performed over a 9 months period from October 2001 to June 2002 in the hematological laboratory of the Joseph Ravoahangy (JR) Andrianavalona Universitary Hospital, Antananarivo.
Among hematological analysis, 8532 blood cell count requirements (94,89%) were reviewed including platelet count. 65,31% were hospitalized patients.
Finding indicated that thrombocytosis occurred in 6,09% of cases with 17 showing a platelet count more than 1000 G/l. Neoplasic and infectious syndrome, cardio vascular troubles are the main disorders found. Therapeutic behaviour will be led according to etiology.
Reactive thrombocytosis is more frequently a good prognosis in infectious syndrome especially in childhood. Bleeding and thromboembolic complication occur when platelet count rises up to 1000G/l.
Clinical utility of platelet count were showed out in current pathologies.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1037 fois, téléchargé 17 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !