L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Hyper éosinophilie chronique au cours d’une insuffisance rénale chronique ou syndrome hyper éosinophilique chronique essentiel (syndrome de Chusid)note

Auteurs : E.W.C. NACOULMA - Burkina Faso

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5607 - Juillet 2009 - pages 371-375


Résumé

Nous rapportons le cas d’un syndrome d’hyper éosinophilie chronique associé à une insuffisance rénale chronique chez un patient de 32 ans hospitalisé dans le service de médecine interne du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouedraogo. La recherche étiologique malgré la limite de nos moyens d’investigation n’a pas retrouvé de parasitose, ni d’asthme, ni de connectivite, ni de prise médicamenteuse. L’intérêt du dossier repose sur l’évolution rapidement fatale qui soulève la question du potentiel toxique des hyper éosinophilies. Faut-il simplement surveiller ou traiter les hyper éosinophilies d’allure primitive.

Summary
Chronic hypeosinophilia during the course of a chronic renal failure or chronic hypereosinophilia syndrome (Chusid’s syndrome)

We bring back the case of a hypereosinophilia associated to a chronic renal failure, in a 32 years old patient. He has been hospitalized in the department of internal medicine of the National Teaching Hospital Yalgado Ouedraogo. Despite the limit of our means, we don’t find any parasitosis, asthma, connectivite or drugs taking. The interest of the file rests on the fatal and quick evolution, highlighting the toxic effects of hypereosinophilia. Is it necessary to treat or to keep a close watch ?

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 779 fois, téléchargé 65 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !