L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Les extractions instrumentales à la maternité du Centre Hospitalier Régional de Ségou au Mali. Etude rétrospective sur 12 mois à propos de 87 casnote

Auteurs : B. Traore, T.A. Thera, C. Kokaina, N. Mounkoro, I. Teguete, Y. Traore, M. Traore, A. Dolo - Mali

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5702 - Février 2010 - pages 71-76


Résumé

Introduction : Nous avons réalisé cette étude dans une maternité de niveau 2 et l’objectif était de déterminer la fréquence, évaluer le pronostic maternel et fœtal de l’extraction instrumentale au forceps et à la ventouse.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude rétrospective sur 12 mois allant du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2008 et qui concernait toutes les parturientes dont l’accouchement a nécessité une extraction instrumentale à la ventouse ou au forceps dans la maternité du CHR de Ségou.
Résultats : La fréquence globale de l’extraction instrumentale a été de 5,02 % dont 3,98 % pour le forceps et 1,04 % pour la ventouse. L’extraction instrumentale a concernée les parturientes en majorité de 15 à 24 ans (63,2 %), l’évacuation a concerné 62,1 %, les primipares étaient de 63,2 %. La dystocie, le manque d’effort expulsif et la souffrance fœtale ont été les principaux motifs d’évacuation. Les principales ont été pour le forceps : le manque d’effort expulsif (45,9 %), la souffrance fœtale (18,3 %), le défaut de progression (13,7 %) et pour la ventouse, il s’agissait du manque d’effort expulsif (10,3 %), la souffrance fœtale (5,7 %) et l’éclampsie (3,4 %). Un seul cas de disjonction symphysaire sans aucune autre complication maternelle grave. Le taux de décès périnatal était de 13,79 % en ante partum soit 12 cas et 4,59 % (4 cas) en néonatal.
Conclusion : L’extraction instrumentale nécessite un protocole précis et doit respecter plusieurs étapes. Le recours à l’extraction instrumentale en obstétrique contribue de loin dans certaines conditions à améliorer le pronostic maternel et néonatal ; mais cela dans le strict respect des conditions d’utilisation.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 10,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1808 fois, téléchargé 83 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !